L’ex-Cowansvillois Pierre Desnoyers renoue avec le récit humoristique

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
L’ex-Cowansvillois Pierre Desnoyers renoue avec le récit humoristique
Pierre Desnoyers et ses deux plus récents livres, parus en 2020 et en 2021.

HUMOUR. Huit ans après la publication du livre Rire: un baume qui aide à guérir, le Bedfordois Pierre Desnoyers récidive avec une autre biographie humoristique.

Ce deuxième tome nous propose la suite des aventures de Pete Cashflow, un personnage coloré à souhait qui n’a pas la langue dans sa poche.

«Ce livre de 254 pages regroupe des textes de mon cru sur l’âge, la sexualité, la patience… et l’impatience ! Comme je ne suis pas un écrivain, j’en ai confié la correction à Benoit Thibault, un auteur québécois de Sainte-Angèle-de-Monnoir. Il m’a donné un solide coup de main et je lui dois une fière chandelle», précise M. Desnoyers.

Récit biographique 

Pierre Desnoyers est également l’auteur d’une mini-biographie, Je suis né, j’ai subi, j’ai vaincu, parue en 2020.

Ce livre raconte l’enfance de M. Desnoyers dans un quartier pauvre de Montréal, ses débuts sur le marché du travail à l’âge de 13 ans, ses nombreuses expériences de travail (25 emplois au total) et ses études collégiales par correspondance. Une vie trépidante, semée d’embûches.

«Il y a toujours des solutions à nos problèmes. Il s’agit simplement de les trouver», affirme cet éternel optimiste.

Premiers livres

La première incursion de Pierre Desnoyers dans le monde de l’écriture remonte à 2010. Il avait alors rédigé les textes de Les cervelles d’oiseau, un album de bandes dessinées paru aux Éditions M. A. Guérin.

«Comme je publie à compte d’auteur, la plupart du temps, je ne fais pas ça pour l’argent, mais pour le plaisir. Une fois payés les frais d’impression et de distribution, il me reste un gros profit de 1,50 $ par copie», signale le principal intéressé.

Imprimés à 300 exemplaires chacun, les derniers livres de M. Desnoyers sont présentement disponibles à la Papeterie Cowansville, à la Galerie Farfelu (Sutton), de même qu’aux pharmacies Proxim et Familiprix de Bedford.

Il sera également possible de rencontrer M. Desnoyers, les samedis 4 et 18 décembre à l’École d’art de Sutton, dans le cadre de la deuxième édition du Petit salon du livre.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments