Benoit Legault découvre Brome-Missisquoi

Par Ugo Giguere
Benoit Legault découvre Brome-Missisquoi
Benoit Legault

Parachuté dans la circonscription de Brome-Missisquoi alors que la campagne était déjà entamée, Benoit Legault affirme commencer à cerner les enjeux locaux. Le candidat de la Coalition avenir Québec dit avoir rencontré des gens de la plupart des municipalités de sa circonscription et avoir trouvé un écho favorable à la CAQ.

En marge de la conférence de presse tenue par le chef François Legault sur le terrain de la résidence pour personnes âgées Le Riverain, à Granby, Benoit Legault a rencontré les médias locaux.

«Les gens de façon générale veulent du changement. Ils me disent on est tanné de la corruption», a-t-il mentionné. Pour le spécialiste des communications et du marketing, la priorité absolue demeure la dette publique. «Si on ne s’y attaque pas, ce sont nos enfants qui vont être pris avec la facture et des problèmes majeurs», estime-t-il.

Avec la nouvelle configuration de la circonscription électorale, Brome-Missisquoi accueille d’anciennes municipalités du vieux «comté de Shefford». Waterloo, Warden et Shefford ont été représentées par un adéquiste devenu caquiste en François Bonnardel. Un avantage pour Benoit Legault?

«Je pense que oui, c’est dans ces municipalités que l’accueil est le plus positif», admet-il. Au sujet de son plus sérieux adversaire, le député sortant Pierre Paradis, Benoit Legault affirme avoir entendu «des choses positives au niveau interpersonnel», mais selon lui, le courant ne passe plus avec le Parti libéral.

Le candidat de la Coalition avenir Québec a officiellement déposé son bulletin de candidature, signé par quelque 130 électeurs, lundi après-midi.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments