Bromont: la valeur des immeubles résidentiels augmente en moyenne de 49,6 %

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Bromont: la valeur des immeubles résidentiels augmente en moyenne de 49,6 %
Jean-Pierre Cadrin, évaluateur, Louis Villeneuve, maire de Bromont, et Stéphane Brochu, directeur des services administratifs à la Ville de Bromont. (Photo : Le Guide - Claude Hébert)

MUNICIPAL. C’est sans grande surprise que les élus municipaux de Bromont ont pris connaissance du nouveau rôle triennal d’évaluation foncière déposé par la firme JP Cadrin et associés le 13 septembre dernier.

«Nous nous attendions à une importante hausse des valeurs immobilières», indique le maire Louis Villeneuve. «La Ville n’a aucun pouvoir sur l’évaluation foncière, mais le conseil peut revoir le taux de taxation en fonction des nouvelles valeurs et c’est précisément ce qu’il entend faire. Soyez assurés que nous agirons de façon responsable pour éviter une hausse généralisée (des comptes de taxes) tout en tenant compte de l’inflation et des obligations de la Municipalité.»

Le rôle d’évaluation 2023-2024-2025 est actuellement disponible pour consultation sur le site de la Ville de Bromont (bromont.net/consulter-votre-role-devaluation/). La Municipalité entend par ailleurs expédier un avis d’évaluation à chaque propriétaire dès cet automne.

«Nous invitons les citoyens à consulter leur avis d’évaluation en ligne plutôt que de téléphoner à l’hôtel de ville», demande M. Villeneuve.

Hausse record

En vertu du nouveau rôle qui doit prendre effet en 2023, la valeur des immeubles résidentiels augmente en moyenne de 49,6 % alors que la valeur des terrains vacants – on en dénombre 160 – grimpe en moyenne de 81,2 %.

«La valeur moyenne d’une résidence unifamiliale s’élève aujourd’hui à 550 000 $. Il faut comprendre que Bromont est dans une classe à part à ce chapitre», précise le maire.

Les immeubles commerciaux présentent une majoration moyenne de 25,4 % tandis que les immeubles industriels affichent une croissance de 18,7 %. Le secteur agricole n’est pas exempté lui non plus avec une hausse des valeurs de l’ordre de 43,7 %.

«Ces dernières années, la valeur des terres agricoles doublait aux trois ans. Après quinze années de fortes hausses, ça tend à se stabiliser», signale Jean-Pierre Cadrin, évaluateur mandaté par la Ville de Bromont.

Ce dernier ajoute que la valeur des propriétés augmente de façon cyclique en fonction de l’offre et de la demande.

Assiette fiscale

La valeur totale des 7814 unités d’évaluation inscrites au rôle 2022-2023-2024 s’élève aujourd’hui à plus de 4 G$, en hausse de 1,3 G$.

«Cette croissance découle de l’évolution du marché immobilier entre le 1er juillet 2018 et le 1er juillet 2021 qui sert de date de référence pour le nouveau rôle», précise M. Cadrin.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments