Bromont lance le Défi Vincent Roy

Bromont lance le Défi Vincent Roy
«Même s’il y a deux ans de passé

Policiers, pompiers, ambulanciers et citoyens sont invités à venir commémorer dans l’action la mémoire du policier Vincent Roy, décédé en service en décembre 2011. Amateurs de course à pied, expérimentés ou non, sont attendus le 2 juin prochain pour sillonner l’un des parcours de la première édition du «Défi Vincent Roy».

Touchée par les événements qui ont mené à la mort du policier bromontois, Josée St-Pierre, une employée de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), où Vincent Roy a déjà travaillé, a communiqué avec le Service de police de Bromont pour suggérer cette activité.

Cette suggestion a été accueillie favorablement puisque Vincent Roy avait une passion pour la course à pied. «L’expression un esprit sain dans un corps sain s’applique bien à Vincent. Il a notamment participé au réputé Marathon de Montréal. Et depuis son décès, on cherchait une façon de commémorer sa mémoire», indique Jean Bourgeois, directeur du Service de police de Bromont.

«Même s’il y a deux ans de passé, c’est un événement qui vient me chercher profondément. La journée du 1er décembre 2011 restera graver dans la mémoire», a ajouté Jean Bourgeois, directeur du Service de police de Bromont.

La création du Défi Vincent Roy a aussi trouvé écho du côté du conseil municipal de Bromont. «À travers un événement malheureux comme celui-là, il faut penser à des choses positives. Cette initiative rejoint la Ville de Bromont. C’est une course qui rejoint les familles, les enfants pour commémorer le passage de Vincent. En plus, cette course va reconnaître l’importance d’être en santé», dit Pauline Quinlan, mairesse de Bromont.

Sans se donner d’objectif, le comité organisateur s’attend à accueillir environ 600 personnes pour cette première édition. «On invite toutes les personnes qui portent l’uniforme et qui sont au service de la population, de même que les coureurs, à cet événement qui sera plein de défis. Certains vont s’être donné comme défi de courir plus vite que la dernière fois, d’autres de courir cette distance», indique Catherine Page, responsable des communications à la Ville de Bromont et président du comité organisateur du Défi Vincent Roy.

Trois parcours

Pour l’occasion, le comité organisateur, qui s’est associé au club d’athlétisme Adrénaline et Adrénaline Course sur route, a élaboré trois parcours accessibles à tout le monde. Les départs du 5 km et du 10 km seront lancés simultanément à 9 heures sur le chemin de Gaspé, devant l’école de la Chantignole. Les sportifs courront sur les rues Compton, des Patriotes et Shefford pour terminer sur le chemin de Gaspé. Les participants qui voudront parcourir une distance de 10 km seront invités à compléter une deuxième boucle de ce parcours de 5 km. Et sur le coup de 10h30, les enfants de 12 ans et moins prendront part au départ du trajet d’un kilomètre à partir de la rue Pierre-Bellefleur avant d’emprunter les rues John-Savage, Montréal et le chemin de Gaspé.

L’inscription à l’une des épreuves se fait via le site clubathletismeadrenaline.com. Jusqu’au 30 avril, le coût d’inscription est fixé à 45$ pour le 10 km, à 40$ pour le 5 km et à 7$ pour le 1 km. Après cette date, le coût d’inscription sera augmenté de 10$ pour les parcours de 5 et 10 km.

Rappelons que le 1er décembre 2011, Vincent Roy a été happé mortellement sur la route 139 à Bromont alors qu’il était en service. Depuis, la Loi sur le corridor de sécurité a été instaurée afin de protéger les travailleurs de la route comme les policiers, ambulanciers, pompiers et remorqueurs.

 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments