Corridors actifs de Cowansville: des déplacements plus sécuritaires

Après avoir consulté les citoyens le printemps dernier, la Ville de Cowansville finalise l’implantation de ses premiers «corridors actifs». Ce nouveau réseau, qui remplacera les pistes cyclables, favorisera le déplacement des cyclistes et des piétons, ainsi que des adeptes de planche à roulettes et en patins à roues alignées en toute sécurité.

La Ville complète actuellement, la phase 1 du projet, soit la mise à niveau du circuit actuel. Quelques trottoirs en mauvais état ont été éliminés (secteur des rues Bonnette, Albert et Olivier) et le pavage a été réparé à plusieurs endroits.

«Nous ajouterons dans les prochaines semaines une signalisation spéciale, qui identifie bien nos corridors actifs, en plus de procéder à un marquage spécial sur la chaussée», indique Alain Dion, directeur du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire de la Ville de Cowansville.

La conseillère municipale Lucille Robert assure que tous ces aménagements respectent la volonté de l’ensemble des citoyens.

«Dans le cas des bouts de trottoir qui ont été enlevés, les résidents concernés ont été avisés. Et pour l’ensemble du processus, nous avons été à l’écoute de la population. Plusieurs commentaires très constructifs ont été acheminés à l’hôtel de ville. Notre consultant, Luc Jacques, a accompli un travail magnifique dans ce dossier», atteste-t-elle.

La Ville souhaite également apporter quelques améliorations près de l’école St-Léon, afin de coordonner les efforts avec le projet Pédibus.

«L’an prochain, pour notre seconde phase, nous souhaitons également rattacher les secteurs de l’école Curé-A. Petit et du parc François-Tanguay au réseau de corridors actifs. On prévoit également, dans un avenir rapproché, ajouter des aires de repos, notamment au parc Colibri et à l’entrée du Centre de la nature ainsi que des chicanes pour bloquer l’accès aux automobilistes», indique M. Dion.

Lucille Robert insiste sur la pertinence d’implanter des «corridors actifs» dans l’ensemble de la municipalité.

«Que ce soit à pied, à vélo ou par d’autres moyens, ce sera ainsi plus facile de se déplacer d’un endroit à l’autre sans risquer d’être impliqué dans un accident. C’est bon pour l’environnement et pour la santé de tous nos citoyens», déclare-t-elle.

 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments