Coup de pouce aux travailleurs âgés

Confrontés à des mises à pied massives, les gouvernements ont réagi en soutenant les employés les plus expérimentés par le biais du programme Initiatives ciblées pour travailleurs âgés (ICTA).

«Pour beaucoup de baby-boomers, le travail constitue un véhicule privilégié pour s’affirmer et faire valoir leurs compétences. La perte d’un emploi a non seulement des répercussions importantes sur leur niveau de vie, mais porte grandement atteinte à leur estime de soi. La création du programme ICTA a permis de réunir des outils adaptés aux besoins de ces travailleurs en fin de carrière», indique Jean-Marc Coulombe, conseiller en emploi et gestionnaire du programme ICTA sur le territoire de Brome-Missisquoi.

Ce programme, parrainé par Emploi-Québec et Ressources humaines et Développement social Canada, offre aux employés de 55 à 64 ans le coup de pouce dont ils ont besoin pour se reprendre en main et réintégrer le marché du travail.  Les participants passent 12 semaines à travailler sur leurs forces et faiblesses en petits groupes de dix personnes ou moins.

Se connaître soi-même

Les quatre premières semaines leur permettront de dresser un bilan de leurs expériences, aptitudes et compétences.

Les participants bénéficieront ensuite d’une formation de cinq semaines à l’extérieur (en classe ou en milieu de travail) qui leur permettra d’acquérir de nouvelles connaissances ou des compétences d’appoint en vue d’une réinsertion sur le marché du travail.

Certains iront alors chercher une mise à niveau informatique (introduction à Windows 7, Suite MS Office 2010, Word, Excel, PowerPoint, Outlook, Internet) alors que d’autres opteront pour une mise à niveau technique (introduction à l’informatique, la lecture de plan, l’approche clientèle, l’utilisation d’un tiroir-caisse, l’ébénisterie, la conduite d’un chariot élévateur).

Les personnes qui songent à devenir travailleurs autonomes auront par ailleurs droit à une formation qui leur permettra de bien comprendre les mille et une facettes de leur décision.

Le dernier bloc de trois semaines vise à permettre aux participants de perfectionner leurs techniques de recherche d’emploi (rédaction d’un curriculum vitae, techniques d’entrevues, démarches téléphoniques, etc.).

«On leur apprend également que chacun doit provoquer sa chance, aller de l’avant, cibler les entreprises qui l’intéressent. Il y a toujours des postes à combler (décès, départs à la retraite), mais la plupart d’entre eux (80% selon certains statisticiens) ne sont pas affichés, d’où l’importance d’être proactif et de bien utiliser son réseau de contacts», insiste M.Coulombe.

Des résultats encourageants

Le programme ICTA donne d’excellents résultats. Près 70% des participants réintègrent le marché du travail dans un intervalle de quelques mois. «La plupart des travailleurs qui ont eu recours à nos services sont repartis satisfaits et motivés. La très grande majorité a trouvé un emploi rémunéré alors que quelques-uns ont opté pour le statut de travailleur autonome», résume M. Coulombe.

Au dire de ce dernier, les résultats obtenus avec le programme ICTA démontrent que la vie ne s’arrête pas à 55 ou 60 ans et que la perte d’un emploi peut parfois ouvrir des horizons insoupçonnés.

Pour toute information additionnelle, on peut rejoindre Jean-Marc Coulombe, au 450-293-7171 ou se présenter au bureau du ICTA, situé dans les locaux du centre communautaire de Farnham (ancien presbytère Saint-Romuald).

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments