Cowansville: un agent pour la surveillance du stationnement sera embauché en 2019

Cowansville: un agent pour la surveillance du stationnement sera embauché en 2019

En 2018, sept constats d’infraction ont été émis à Cowansville, pour un total de 105$ d’amende. L’amende, au coût de 15$ incluant les frais administratifs, est l’une des moins coûteuses dans la province, à égalité avec Magog.

Crédit photo : Le Guide - Xavier Demers

STATIONNEMENT. La Ville de Cowansville embauchera un employé qui sera, entre autres, attitré à la surveillance des parcomètres, l’an prochain. Sans surveillant depuis plusieurs années, Cowansville s’est quand même tiré d’affaire en récoltant bon an mal an entre 16 000$ et 18 000$ comme revenus tirés des parcomètres du centre-ville.

En 2014, le col bleu de la ville qui s’occupait de la surveillance avait été arrêté puis condamné deux ans plus tard à quatre mois de prison pour des correspondances obscènes et n’avait pas été remplacé.

«On est heureux d’avoir gardé le même montant parce qu’il n’y avait pas de vérification tant que ça, a admis la mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard. La surveillance va surtout servir à s’assurer que personne ne s’y stationne toute la journée. L’idée, c’est de laisser la place accessible aux commerces.»

L’employé va également s’occuper de la conformité des permis de construction, a expliqué Mme Beauregard.

En 2018, sept constats d’infraction ont été émis, pour un total de 105$ d’amende. L’amende, au coût de 15$ incluant les frais administratifs, est l’une des moins coûteuses dans la province, à égalité avec Magog. À l’inverse, à Chambly, un conducteur qui se stationne dans une case municipale avec horodateur sans payer reçoit une amende de 77$. À titre comparatif, la Ville de Chambly a récolté 117 000$ sur une période de huit mois après l’installation d’horodateurs en 2016.

«Le but, ce n’est pas de prendre les gens en souricière. C’est vraiment de rendre le centre-ville accessible à tout le monde. Les gens respectent ça.»

Projets

L’argent récolté par les parcomètres est ensuite réutilisé pour des projets dans la même section où se trouve les stationnements, soit sur la rue Sud, de la rue Barker à la rue Principale, et sur Principale jusqu’au parc Centre-Ville, de l’autre côté de la rivière Yamaska Sud-Est.

«Il y a un comité de citoyens qui font des suggestions pour l’amélioration, bancs de parc, bornes électriques, a indiqué Mme Beauregard. L’aménagement urbain et les bornes électriques devraient arriver au printemps.»

La Ville de Cowansville avait annoncé son projet de stationnement à réinvestissement local en mai 2016, à l’image de certaines villes américaines. Auparavant, les sommes amassées allaient directement dans le budget de la Ville.