Des projections vidéos halloweenesques sur une maison à Cowansville

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Des projections vidéos halloweenesques sur une maison à Cowansville
Des vidéos d’épouvante seront projetées directement sur la façade de la maison de Jordan Hébert, le jour de l’Halloween. (Photo : Le Guide - Xavier Demers)

HALLOWEEN. Le 423, rue des Pivoines à Cowansville sera le théâtre d’une maison hantée pour le jour de l’Halloween. Plutôt qu’être décorée, des projections vidéos seront projetées sur la maison du quartier résidentiel Deragon.

Coquerelles, sorcière, zombies et incendie, entre autres, viendront agrémenter la façade de la maison pour le 31 octobre.

«Il va avoir une sorcière, des gens qui vont cogner dans les fenêtres pour essayer de sortir, et tout ça, projeté sur la maison, a expliqué Jordan Hébert, qui est animateur et propriétaire d’AMJ Événement, une compagnie qui œuvre dans l’événementiel. J’ai un gros kit de son avec des subs pour que ça cogne. Il va avoir 5 000 watts de son dehors. »

Jordan Hébert a planifié de mettre plusieurs projecteurs, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, pour pouvoir illuminer sa maison.

«Il va avoir cinq projecteurs dans la maison, a-t-il souligné. De l’autre côté de la rue, j’ai un autre projecteur. Je vais avoir 24 000 lumens de projection. Chaque fenêtre est projetée par en dedans. Ce sont des toiles spéciales qui permettent la projection par-derrière.»

Les passants et les cueilleurs de bonbons pourront voir les différentes projections durant la soirée.

«À tous les cinq minutes, il va y avoir une représentation, a-t-il expliqué. Au début, je voulais mettre un décompte au-dessus de la maison pour indiquer quand sera la prochaine représentation, mais je pense que je vais le laisser jouer en boucle, puisqu’il fait quand même froid.»

«C’est quand même beaucoup de travail, planifier la représentation, brancher l’équipement, a-t-il ajouté. Il va y avoir une tonne de fils ici dans la maison. À quatre projecteurs, avec tous les processeurs vidéo qui vont avec ça pour contrôler chacun des projecteurs indépendamment, avec un ordinateur puissant, c’est de la job. On en a pour quelques heures de préparation.»

Puisqu’une telle projection nécessite tout de même beaucoup d’installation, il est impossible de faire des tests avant la journée fatidique.

«Les ordinateurs deviennent pleins pas mal avec les six projections! a déclaré M. Hébert. On a juste une soirée pour arranger tout ça. On ne peut pas vraiment faire d’essais.»

Déroulement

Les enfants pourront entrer par le garage pour aller récupérer les bonbons.

«La porte du garage va être ouverte et les gens vont sortir par derrière et revenir, a affirmé Jordan Hébert. Dans le garage, je vais mettre des rideaux sur les côtés. Il va avoir des grosses faces accrochées sur les côtés. Il va avoir des jeux de lumière sur les arbres derrière, ça va décorer tout le bois.»

Certaines vidéos ont également une histoire pour agrémenter la soirée.

«Ça fait interactif pour les jeunes, ça rend ça vraiment cool, a-t-il déclaré. Je vais aussi faire de l’animation dans la soirée.»

M. Hébert a acheté les vidéos qu’il projettera lors de la soirée.

«Peut-être qu’éventuellement, je vais créer mes propres vidéos, a-t-il avancé. Le seul négatif, c’est que malheureusement, ça va être en anglais, mais on a dans un village relativement anglophone.»

Travail de longue haleine

Si les représentations durent cinq minutes, beaucoup de travail de production vidéo s’ajoute afin de pouvoir bien projeter sur la maison et dans les fenêtres.

Jordan Hébert utilise un logiciel de mapping vidéo qui lui permet de découper chaque endroit où il désire avoir une projection particulière.

«Avec le mapping vidéo, je crée des masques et je garde certains endroits où je projetterai des images. C’est avec ça que je vais pouvoir découper les fenêtres. Pour être capable de bien programmer, il faut connaître les dimensions de la maison et savoir à quelle distance va être le projecteur. Avec 37 pieds de façade, le projecteur doit être à 35 pieds de la maison pour être capable de couvrir l’entièreté de la façade, avec une lentille spéciale. Elle va être à 12 pieds dans les airs pour que, si quelqu’un passe devant, il ne se retrouve pas dans la diffusion.»

Une sorcière sera par ailleurs devant l’entrée de la maison.

«J’ai un genre de fantôme en tissu, qui va être sur la devanture de la maison. Je peux l’animer avec les projecteurs. En ayant ces logiciels-là, j’ai mon fantôme en tissu et je peux mettre une sorcière qui va apparaître dessus. On rend les choses réalistes avec le vidéo 3D.»

L’expérience de son travail lui permet d’avoir des connaissances informatiques et logistiques qui le servent dans un tel contexte. Il a d’ailleurs animé un mariage récemment où il avait projeté des images directement sur la robe de la mariée.

Quelque chose pour Noël?

Jordan Hébert ne ferme pas la porte à l’idée de faire quelque chose pour Noël également. Il avait par ailleurs projeté de la lumière lors d’un party de famille l’an dernier.

«L’année passée, j’ai animé Noël ici, a-t-il relaté. J’avais 18 lumières DEL sur le balcon qui éclairaient partout dans le bois. Je laisserais la porte du garage ouverte et je mettrais une grosse toile et je projetterais de l’intérieur. Ce serait le père Noël, avec des biscuits et un sapin. On verra bien.»

Partager cet article