Deuxième vague: les services de garde demeureront ouverts

Photo de Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Par Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Deuxième vague: les services de garde demeureront ouverts
(Photo : Deposit photos)

ÉDUCATION. Advenant une deuxième vague de COVID-19, les services de garde éducatifs à l’enfance demeureront ouverts. C’est ce qu’a confirmé le gouvernement du Québec le 27 août en présentant son plan d’action pour le réseau de la petite enfance advenant une recrudescence de la COVID-19.

«Les services de garde éducatifs à l’enfance sont des services essentiels et font partie intégrante du filet social québécois. Depuis mars dernier, peu de cas de COVID-19 ont été déclarés dans les milieux de garde, c’est pourquoi notre plan d’action ne prévoit pas de fermeture, sauf en cas de force majeure. L’objectif est de tout mettre en œuvre pour assurer le développement, la santé et la sécurité des enfants et des familles. Nous voulons aussi permettre aux parents de poursuivre leurs activités professionnelles. Les parents peuvent avoir confiance en nos services de garde. Leurs enfants y seront en sécurité et pourront poursuivre leur développement au contact de leurs amis et de notre personnel éducateur aguerri. La première vague nous en a appris beaucoup, et je suis convaincu que l’expérience acquise sera bénéfique lorsque la deuxième vague surviendra», souligne Mathieu Lacombe, ministre de la Famille, en précisant que les mesures sanitaires actuellement en place, comme le port d’équipement de protection individuelle, la distanciation, le contrôle des accès au lieu et la gestion des cas seront maintenues.

Notons que si un nouveau confinement devait être décrété, la fréquentation d’un service de garde sera facultative, au choix des parents. Toutefois, le financement habituel et la tarification au parent seront maintenus, que l’enfant fréquente ou non le service.

Ce plan permettra de faire face à une recrudescence de la maladie, le cas échéant. Les interventions seront ciblées par région et/ou par secteur en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique.

Il est à noter également qu’un processus de coordination avec les établissements de santé et de services sociaux sera mis en place pour qu’il soit possible d’intervenir rapidement si une éclosion survenait dans un service de garde.

 

 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments