Dunham: Jean-Guy Demers présente son équipe

Par Josiane Noiseux
Dunham: Jean-Guy Demers présente son équipe
De gauche à droite

À l’approche des prochaines élections municipales, le maire Jean-Guy Demers frappe fort. Ce dernier revient en selle avec une équipe en vue du scrutin du 3 novembre. L’objectif du nouveau groupe? Rien de moins qu’un balayage.

Le maire Jean-Guy Demers et le conseiller Anthony Hadlock comptent briguer un second mandat lors des futures élections qui se tiendront le 3 novembre prochain. Or, cette fois, les deux hommes politiques ne comptent pas solliciter ce deuxième mandat individuellement.  L’équipe Jean-Guy Demers, composée d’André Boudreault, Guillaume Brais, Yolande Chayer, Anthony Hadlock, Michel Labrecque et Kevin G. Mitchell fait donc son entrée en politique.

«Cette année, nous voulons donner une vraie équipe à Dunham. Ce sont des gens qui m’ont été recommandés, d’autres sont venus me voir (…). Nous allons travailler pour Dunham», explique Jean-Guy Demers.

«Ce qui est positif d’une équipe électorale, c’est que nous débutons le mandat avec la même vision. Nous voulons être à l’écoute des citoyens. Gérer leurs demandes et leur donner l’heure juste. Leur dire la vérité», précise Yolande Chayer, qui a travaillé dans le secteur bancaire et dans l’esthétique.

L’équipe de candidats s’est également dotée d’un agent officiel. Patrice Paradis occupera ce mandat au cours de la campagne électorale. «Toutes les contributions qui seront versées à l’équipe seront gérées par M. Paradis. C’est lui qui autorise toutes dépenses électorales. Personne de l’équipe ne touchera à cet argent», précise M. Demers.

Pour la prospérité de Dunham

Sous le slogan «Résolument citoyen, famille, prospérité», le jeune regroupement politique se prononce, entre autres, sur la politique d’habitation, les sports et les loisirs, le tourisme, l’agriculture, l’amélioration du suivi des requêtes et la prospérité des commerces et des entreprises.

«Développer des services pour les familles. Développer de nouvelles avenues pour aider les jeunes agriculteurs. Ajouter de nouvelles habitations pour inciter les gens à s’établir ici (…). C’est dans ce sens-là que nous souhaitons aller, et ça, en équipe. C’est le mandat que j’aurais aimé faire lors des dernières années», ajoute Jean-Guy Demers.

Formé de candidats ayant œuvré dans divers secteurs professionnels, le nouveau groupe croit que l’expertise de ses membres sera profitable pour les citoyens de Dunham.

«Si quelqu’un dans mon secteur me parle d’une initiative en tourisme, je vais aller voir André Boudreault. Il siège actuellement sur le Comité Action Tourisme. Si c’est au sujet de l’agriculture, je vais aller avoir Guillaume Brais qui a grandi sur une ferme (…). Nous voulons travailler avec cet esprit d’équipe, selon nos expertises», donne en exemple Michel Labrecque, enseignant à l’école des HEC de Montréal et à l’UQAR.

«Actuellement, le dossier majeur à Dunham, c’est la saine gestion des actifs de la Ville. On pense qu’il n’y a pas assez de gestion. M. Mitchell et moi avons des expertises à ce sujet. On veut assurer aux citoyens que leur municipalité soit bien gérée», ajoute M. Labrecque.

Kevin G. Mitchell, quant à lui, compte travailler au sein du conseil de ville afin de redonner le pouvoir aux contribuables. «Je veux rappeler aux citoyens que leur conseil de ville est là pour eux et pour veiller à ce que la gestion de leur ville soit strictement efficace», indique  le directeur des finances en génie mécanique de l’Université McGill.

Impliqué dans de nombreuses activités sportives et communautaires, Guillaume Brais souhaite voir la Ville de Dunham accorder une meilleure place aux jeunes et à la vie communautaire. «J’aimerais amener une vie communautaire un peu plus intéressante. Les activités sportives sont très limitées et il n’y a plus de fête dans le village. Il serait intéressant de créer des événements rassembleurs», indique M. Brais, employé chez Albany International, directeur du Club Optimiste du Dunham et père de trois jeunes enfants.

Vice-président du Comité Action Tourisme de Dunham, André Boudreault s’implique depuis plusieurs années dans l’organisation des festivités organisées par la Ville. «Au niveau du tourisme, on ne veut pas faire peur aux gens. On ne veut pas que Dunham devienne St-Sauveur. Mais à Dunham, le tourisme génère plus de 200 emplois. Ça fait vivre beaucoup de choses à Dunham, dont des commerces et des familles. Il faut le développer intelligemment», indique M. Boudreault, propriétaire de l’Atelier Savoir Fer et ancien copropriétaire de Crédivit une agence de vérification de crédit et du Centre d’investigation National, une agence de détectives privés. 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments