East Farnham: Rotosplast encourage la réussite scolaire chez ses employés

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
East Farnham: Rotosplast encourage la réussite scolaire chez ses employés
Rotoplast œuvre dans le domaine du plastique et utilise le procédé de moulage par rotation. (Photo : Gracieuseté)

TRAVAIL. Rotoplast, une entreprise d’East Farnham, innove en devenant la première PME du Québec à offrir un programme de réussite scolaire en milieu de travail  avec la complicité de la ChallengeU.

«Notre entreprise emboîte ainsi le pas à Vidéotron qui annonçait, voilà quelques jours, le lancement d’un programme de raccrochage scolaire pour ses employés», indique Mathieu Arsenault, copropriétaire et vice-président au développement des affaires chez Rotoplast et frère du PDG de ChallengeU, Nicolas Arsenault.

Les travailleurs de l’entreprise auront la possibilité de poursuivre et de compléter leurs études secondaires en vue de l’obtention d’un diplôme grâce à une formation en ligne gratuite offerte par la startup québécoise ChallengeU.

«Environ 15 % de nos 40 employés d’East Farnham n’ont pas complété leur secondaire 5. Le nouveau programme va leur permettre de reprendre leurs études à distance, sur leur tablette électronique ou leur téléphone cellulaire, à l’heure et à l’endroit qui leur tentent. Notre entreprise entend également offrir aux employés participants un support financier afin de les encourager à obtenir un diplôme reconnu par le ministère de l’Éducation», explique le copropriétaire de Rotoplast.

Ce dernier dit espérer que la formule va intéresser d’autres employeurs, de Brome-Missisquoi et d’ailleurs, «car le Québec est la province canadienne comptant le plus de décrocheurs».

L’entreprise spécialisée dans le moulage par rotation (rotomoulage) a par ailleurs entrepris, il y a trois ans, de bonifier son taux horaire minimum et garantit aujourd’hui à l’ensemble de ses employés un salaire de base de 15 $ / heure.

25 ans à East Farnham

Fondée à Bromptonville en 1989, mais établie à East Farnham depuis 1994, Rotoplast a vu son chiffre d’affaires augmenter de 70 % depuis l’entrée en scène des nouveaux propriétaires, Sébastien Daudelin et Mathieu Arsenault, en 2006.

«Le rotomoulage est un petit marché à croissance lente. Nous n’avons perdu aucun client en 13 ans et continuons à gagner du marché année après année», résume M. Arsenault.

La PME fabrique un large éventail de pièces de plastique sur mesure (réservoirs, coffres, poubelles, compartiments, toits, ailes, marches, cabines, etc.) pour l’industrie minière, le monde agricole, le secteur des transports (VR, autobus, charters) et les véhicules de sport motorisés (VTT, motoneige). Elle dessert une clientèle essentiellement québécoise (à 90 %) dans un rayon de 500 km, mais commence à percer en Ontario et dans le nord-est des États-Unis.

Rotoplast est considérée comme un leader dans le domaine de la sous-traitance industrielle et est la seule entreprise du genre à détenir une certification ISO 9001.

Le spécialiste du rotomoulage a doublé la superficie de son usine d’East Farnham en 2012 et procédé à l’acquisition d’une usine ontarienne (Aco Container Systems).

«Notre entreprise mise avant tout sur sa flexibilité, la fiabilité de ses produits, le savoir-faire, l’expérience et l’engagement de ses employés. Notre taux de retour moyen est de 1200 parties par million (PPM) et a même chuté à 500 PPM (0,05 %) à deux reprises dans les dernières années. Nous avons augmenté la qualité de nos produits afin de nous conformer aux hauts standards des grands donneurs d’ordres», signale M. Arsenault.

Les propriétaires de Rotoplast croient par ailleurs à l’importance de l’engagement social (l’entreprise parraine notamment le centre de pédiatrie sociale Main dans la main de Cowansville). Ils mettent également tout en œuvre pour réduire l’empreinte écologique de leur entreprise (réutilisation des retailles de production, utilisation de papier 100 % recyclé, réutilisation à l’interne des sacs de plastique,  bannissement des bouteilles d’eau, des capsules de café et mini contenants de lait à l’usine).

 

Mathieu Arsenault et Sébastien Daudelin ont fait l’acquisition de Rotoplast en 2006.
Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments