EXCLUSIF: Faillite de 1,6 M$ du Spa Boréalis

EXCLUSIF: Faillite de 1,6 M$ du Spa Boréalis
Pressée par des dettes de plus de 1

Pressée par des dettes de plus de 1,6M $, l’entreprise Spa Boréalis, située à Bromont, a officiellement déclaré faillite en début de semaine, a appris GranbyExpress.com. Une fermeture qui fait très mal à une soixantaine de créanciers.

Selon des documents juridiques, Spa Boréalis, aussi enregistrée sous 9230-8543 Québec inc., s’est placée sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité le 23 juillet dernier. «Au départ, ils avaient l’intention de déposer une proposition. En procédant ainsi, c’était une mesure de protection. Mais depuis le début de la semaine, la compagnie est clairement en faillite», indique Sylvain Lapointe, responsable du dossier chez Blumer Lapointe Tull & Associés Syndics Inc.

Ce dernier indique que l’entreprise éprouvait des difficultés financières «parce que le chiffre d’affaires n’était pas suffisant pour être rentable», précise M. Lapointe.

Les actionnaires du Spa Boréalis auraient tenté de négocier avec le locateur de l’endroit, RioCan. «De toute évidence, les négociations ont achoppé», enchaîne Sylvain Lapointe.

Selon lesdits documents, Spa Boréalis doit 103 569$ à RioCan, 204 000$ au Centre d’aide aux entreprises (CAE) de la Haute-Yamaska ainsi que 576 000$ à la Caisse Desjardins de Longueuil. La valeur des créances non garanties s’élève à 802 854,94$, tandis que les créances garanties se chiffrent à 859 546,55$. Au total, la faillite est de 1 662 401,49$. Sylvain Lapointe indique que l’assemblée des créanciers se tiendra le 9 septembre prochain, à Montréal.

Un deuil à faire

Chantal Cloutier, qui a occupé le poste de directrice générale, ventes et marketing au Spa Boréalis de décembre 2010 au début juillet 2013, indique, en entrevue avec GranbyExpress.com, avoir appris la nouvelle vendredi. «Je ne suis plus à l’emploi, alors il m’est difficile de commenter la situation», dit-elle. Elle avoue y avoir mis tout son cœur et toute son énergie dans ce projet «pour lui donner la notoriété qu’il méritait. C’est malheureux que ça se termine ainsi», avoue-t-elle.

Cette dernière a eu à quitter le Spa Boréalis au début du mois de juillet lors d’une vague de mises à pied. «Je ne peux vous en dire plus, lorsqu’on la questionne sur cet épisode. Vous comprendrez que c’est un coup difficile à encaisser. J’ai un deuil à faire.»

Elle souhaite que les propriétaires clarifient l’actuelle situation et remercient les collaborateurs, partenaires et employés.

Sur le site Web de l’entreprise, la phrase suivante est indiquée: «Veuillez prendre note que le Spa est présentement fermé jusqu’à nouvel ordre. Visitez cette page régulièrement pour demeurer informé de la réouverture prochaine.». Sur place, les portes sont verrouillées. Quant à la page Facebook, elle est maintenant inactive.

Un créancier mécontent

GranbyExpress.com s’est entretenu avec l’un des 66 créanciers inscrits dans la documentation juridique. Si Spa Boréalis lui doit un peu plus de 5 300$, il souligne l’indécence de la situation. «Financièrement, ce n’est pas véritablement un trouble, mais c’est un total manque de respect», dit-il, sous le couvert de l’anonymat. Ce dernier s’est dévoué corps et âme pour satisfaire l’entreprise. «Ils me promettaient des contrats, mais ne me payaient pas. Et ils m’ont tassé sans m’avertir», prétend l’entrepreneur. Il indique avoir amorcé des démarches officielles pour récupérer son argent, mais cela n’a donné aucun résultat.

Enfin, il affirme ne pas être au courant de la tenue de l’assemblée des créanciers. «Je me suis fait dire que je recevrais de la paperasse et que je dois fournir des factures», conclut celui qui fait face à la première faillite de ses clients en dix ans d’affaires.

Rappelons que le Spa Boréalis a ouvert ses portes en octobre 2011. Peu avant son ouverture, l’entreprise avait dévoilé des images de son site situé au Carrefour Champêtre. À ce moment, on parlait d’un investissement évalué à environ 5M$. Les responsables prévoyaient créer 34 emplois et compter sur une soixantaine de contractuels en esthétique et en massothérapie. Selon le Registre des entreprises du Québec, le nombre de salariés actuels se situe entre 11 et 25.

GranbyExpress.com a tenté de joindre l’actuel responsable et principal actionnaire du Spa Boréalis, Daniel Vincent de différentes manières, mais au moment de publier ce texte, il avait été impossible de lui parler.

 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments