Explosion chez Rainville: la CSST en vacances

Il faudra attendre à 2012 avant de savoir ce qui s’est véritablement passé mardi matin, chez Gaz Propane Rainville. Les inspecteurs de la CSST chargés de faire la lumière sur l’explosion qui a blessé trois travailleurs ont quitté, mercredi soir, pour leurs vacances de Noël. Et les employés blessés, eux, n’ont toujours pas été rencontrés.

 

«Les inspecteurs ont quitté. L’enquête se poursuivra au début de 2012», explique le porte-parole de la Commission de la santé et la sécurité au travail (CSST), Jacques Nadeau.

 

Quant aux deux travailleurs brûlés et au troisième qui a été blessé, ils n’ont pas donné leur version des faits à la CSST. «Ils soignent leurs blessures», poursuit M. Nadeau. Cette importante partie de l’enquête sera vraisemblablement complétée en janvier, plus de deux semaines après les événements.

 

Propane impliqué?
À ce stade-ci de l’enquête, la CSST croit que le propane pourrait être impliqué dans l’explosion survenue peu après 7h30, le 20 décembre dernier. La détonation a été si puissante que le toit du bâtiment a quitté ses assises.

 

La décision de produire un rapport d’enquête complet avec des recommandations n’a pas encore été prise. «C’est certain qu’il y aura au moins un rapport d’intervention», complète Jacques Nadeau.

 

La CSST a aussi demandé à l’entreprise Gaz Propane Rainville de fournir une attestation de solidité de la structure avant d’y autoriser l’accès.

 

Rappelons que le 20 décembre dernier, une explosion suivie d’un incendie s’est produit dans un bâtiment d’un étage, situé derrière les bureaux administratifs où des employés s’affairaient à repeindre des bouteilles de propane. Outre les trois blessés, les dommages s’élèvent à plus de 100 000$.

 

Soulignons également qu’un incendie s’est déclaré le 23 novembre dernier dans le toit d’un bâtiment administratif de Gaz Propane Rainville.

 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments