Futur CPE à Dunham?

Par Josiane Noiseux
Futur CPE à Dunham?
«Beaucoup de dossiers ont été envoyés pour Brome-Missisquoi

Les engagements du gouvernement Marois en matière de places en garderie pourraient générer la création d’un CPE dans le village de Dunham. Un dossier a été déposé au ministère de la Famille afin de doter la municipalité d’une garderie de 80 enfants. Si la réponse à la demande est positive, le projet évalué à 1,6M $ pourrait voir le jour en 2015.

En février dernier, la ministre de la Famille, Nicole Léger, a lancé un appel de projets pour la création de 15 000 places additionnelles à 7$ dans le réseau des services de garde éducatifs du Québec. L’attribution des fonds sera spécifiquement octroyée aux «installations» (CPE et aux garderies subventionnées).

Après cette annonce, les CPE de la région de Brome-Missisquoi se sont  concertés afin de présenter un plan d’action. «On s’est assis ensemble afin de regarder, au niveau du territoire, où nous croyons qu’il y avait des déficits de places. Je m’occupe du projet déposé pour Dunham puisqu’il se situe près mon secteur», explique Véronic Lapierre, directrice générale du CPE Le château des Frimousses de Bedford.

La requête présentée par Mme Lapierre et son groupe vise à obtenir une subvention qui va défrayer les coûts reliés à la création d’un CPE de 80 places. Selon les évaluations d’architectes, le coût du projet avoisinerait les 1,6M $. Pas moins 25 nouveaux emplois seraient créés grâce à la mise en place du CPE.   

«La réalisation du projet dépend de l’accord du ministère. Beaucoup de dossiers ont été envoyés pour Brome-Missisquoi, car nous sommes l’une des MRC qui en a le plus besoin. Il faudrait développer 357 places dans la région selon les chiffres du ministère. C’est un nombre important», indique Mme Lapierre.

Aux dires de Mme Lapierre, l’ajout de 80 places supplémentaires à Dunham n’arriverait pas à combler toute la demande. Actuellement, même si le CPE Le château des Frimousses de Bedford accueille 60 jeunes, Mme Lapierre conserve une liste d’attente de plus de 150 noms. La demande est similaire sur tout le territoire.

«À Dunham, il y a beaucoup d’enfants et la ville couvre aussi les secteurs de Frelighsburg et Stanbridge-East. L’école primaire est pleine. C’est un village très dynamique», spécifie Mme Lapierre.

«Pour l’instant, les familles de ce secteur n’ont accès à aucune installation. La construction d’un CPE à Dunham permettra à beaucoup de gens de concilier travail et famille», spécifie cette dernière.

 

Un CPE au cœur du village

La Ville de Dunham est actuellement en pourparlers avec l’homme d’affaires, Guy St-Louis, pour valider la disponibilité de terrains situés au cœur du village. D’ailleurs, la Ville souhaiterait voir le CPE ériger sur la rue Principale.

Le maire Jean-Guy Demers se dit heureux de cette initiative dans la localité. «Mme Lapierre a approché la Ville pour l’implantation d’un CPE. Selon moi, la présence d’un CPE à Dunham est d’une importance capitale pour l’avenir de la ville. Pour attirer les jeunes familles, nous devons leur offrir des avantages qui les inciteront à choisir Dunham comme lieu de résidence», affirme le maire.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments