Grogne chez les résidents du chemin Rosenberry à Sutton

Grogne chez les résidents du chemin Rosenberry à Sutton
Les travaux entrepris en 2010 sur le chemin Rosenberry

Les travaux en cours sur le chemin Rosenberry, à Sutton, depuis 2010 soulèvent les passions de résidents du secteur. Abattage d’arbres centenaires, creusage démesuré de fossés, élargissement inutile de certains secteurs de la route et intimidation par des employés de la voirie. La liste des récriminations de citoyens exaspérés est longue.

Le charme des Cantons-de-l’Est ne date pas d’hier. Nombreux sont les touristes qui affluent chaque année pour parcourir ses chemins pittoresques sillonnant les montagnes et contournant les lacs désignés pour se rafraîchir.

La municipalité de Sutton ne fait pas exception avec son décor enchanteur et ses multiples tracés qui traversent les collines à perte de vue. Mais, certains de ces passages patrimoniaux sont maintenant menacés, sous prétexte que leurs nombreuses courbes et leur étroitesse en font un danger public.

En 50 ans d’existence, le chemin Rosenberry, qui contourne paisiblement le Mont Echo, n’a pourtant jamais sonné le glas. Mais depuis le commencement de sérieux travaux publics ? qui demeurent partiellement inexpliqués pour la douzaine de résidants permanents qui occupent ce chemin de quelque 6 km de long – un climat tendu s’est installé entre la municipalité de Sutton et les propriétaires.

Longue liste de reproches

Les reproches adressés aux employés de la voirie qui ont effectué les réfections sur le chemin Rosenberry sont nombreux. Dans une lettre adressée à la Municipalité de Sutton, des résidents affirment que «les employés des travaux publics se sont évertués une bonne partie de l’automne à élargir notre chemin de 4 à 5 mètres en y creusant des fossés de plus d’un mètre de large, quand ce n’est pas deux, et à gruger les talus abrupts qui ne demanderont qu’à s’effondrer n…… ». À cela s’ajoutent aussi des réprimandes portant sur les rochers hardiment arrachés en bordure du chemin pour redresser les courbes qui, selon la municipalité, sont menaçantes.

Jean Gaudet et sa conjointe Louise Gratton se battent avec acharnement contre les travaux entrepris par la Ville de Sutton.

«Ils ont détruit mon environnement sans raison valable», déplore Jean Gaudet.

Ce dernier ajoute que «la route a été élargie à plusieurs endroits de façon disproportionnée. Ils ont effectué des travaux majeurs qui ne changeront pas grand-chose et qui ont déjà coûté beaucoup trop cher.»

«J’en suis à un point où je pense déménager, le cœur me lève», continue M. Gaudet, qui dit avoir été la cible de propos disgracieux de la part du contremaître du projet à son égard.

«C’est super dangereux l’hiver lorsque la charrue remplit les fossés avec la neige, on ne voit plus où ils commencent. Puis c’est encore pire au printemps et à l’automne avec la pluie qui provoque l’érosion du sol. J’ai vu une dame qui s’est ramassée dans le fossé avec son auto alors que la route est partie en dessous de sa roue», se plaint une résidente qui désire garder l’anonymat.

Dossier épineux

Du côté des élus municipaux, c’est un tout autre son de cloche. Questionné par le JournalLeGuide.com, le directeur général de Sutton, Pierre Ménard, affirme qu’il n’y a rien de litigieux concernant le chemin Rosenberry.

«Tout le monde semble satisfait de ce qui a été fait. Ce sont simplement des travaux d’entretien régulier, comme on en fait tous les ans. Les rapports des travaux témoignent qu’ils ont été bien exécutés», assure M. Ménard en ajoutant que «ce chemin ne représente pas beaucoup d’intérêt pour la population de Sutton.»

Selon le maire Pierre Pelland, les travaux ont été faits dans les règles de l’art et tous les résidants ont été sensibilisés. «Tout a été fait selon les plans et les devis de l’ingénieur, dépendamment le scénario présent aux différents endroits du Chemin Rosenberry. Une consultation publique a déjà eu lieu et une amorce de règlement de dossier est en cours», explique le maire de Sutton.

Conscient du manque de respect chez certains employés de la voirie, le maire affirme qu’il n’est pas là pour gérer ce genre de problèmes. «Certains ouvriers qui effectuent les travaux municipaux n’ont peut-être pas suivi un cours de diplomatie 101, mais il faut pondérer quand les gens montent sur leurs grands chevaux de bataille», conclut-il.

Même si la municipalité de Sutton ne peut encore confirmer avec précision à quel moment se termineront les travaux sur le chemin Rosenberry, celle-ci souhaite que tout soit complété d’ici la fin de l’hiver 2013.

 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments