Hausse de taxes salée à Cowansville

Malgré une baisse de six cents du taux de taxe foncière résidentielle, la Ville de Cowansville imposera aux propriétaires, pour l’année 2012, une augmentation du compte de taxes moyenne de 7,8 %.

 

Le début du nouveau rôle triennal d’évaluation force la main à la municipalité. L’évaluation résidentielle moyenne passe ainsi de 162 100 $ à 188 870 $.

 

Afin d’atténuer les impacts de cette hausse, la taxe foncière résidentielle a été abaissée sous le cap symbolique du dollar, soit 0.98 $ du 100 $ d’évaluation.

 

«Pour une résidence moyenne, la hausse de la taxe annuelle représentera en 2012 un montant supplémentaire de 166 $. On s’en sort fort bien dans les circonstances», lance le maire Arthur Fauteux.

 

Les principales taxes de services demeurent d’ailleurs au même montant que l’an dernier, soit 150 $ pour l’eau, 110 $ pour l’assainissement, 115 $ pour les ordures et 42 $ pour la cueillette sélective.

 

Les taux de taxation sont en baisse dans toutes les catégories. Elle sont fixées à 2,60 $ pour les immeubles non résidentiels (2,65 $ en 2011), 2,80 $ pour les immeubles industriels (2,81 $), 0,98 $ pour les terrains vagues desservis (1,04 $), 1,12 $ pour les six logis et plus (1,21 $) et 0,98 $ pour le volet agricole (1,04 $).

 

Quant au budget global de la Ville de Cowansville, le montant est établi à 19 480 587 $, contre 17 845 140 $ l’an dernier. Cela donne un écart de 9,16 %, mais compte tenue d’un reclassement avec les dépenses, la hausse réelle est fixée à 4,25 %.

 

Projets
Pour le maire Arthur Fauteux, la mise en place du plan stratégique 2012-2016 demeure une grande priorité.

 

«C’est ce qui nous aidera à définir nos actions futures. Une consultation du milieu nous a donné d’excellentes pistes. Soyez assurés que ça ne reposera pas sur des tablettes», image-t-il.

 

La Ville souhaite également optimiser la qualité des services, améliorer les outils de communication, poursuivre ses efforts en environnement, en qualité de vie et en sécurité ainsi que maintenir un niveau de taxation acceptable.
Aucun chantier majeur n’est prévu pour 2012, les travaux prévus pour la rue Principale ayant été reportés à l’année suivante. On procédera toutefois à d’importantes améliorations à son usine de filtration, dont la réfection de trois postes de pompage et de conduite (1 285 000 $).

 

Dans son programme triennal d’immobilisations, on identifie entre autres une mise à niveau des infrastructures (qui bénéficieront de subventions substantielles) et la création d’une réserve financière pour l’achat de la bibliothèque municipale, à la fin de la location de cinq ans.

 

La dette à long terme de la Ville est estimée à 19 358 419 $. Toutefois, des subventions permettent de mettre à la charge du gouvernement du Québec un certain montant, ce qui ramène l’endettement total net à 17 759 069 $.

 

Lors du dépot du rôle triennal d’évaluation, la hausse moyenne du compte de taxes était de 14,3 %, ce qui avait soulevé la colère de plusieurs citoyens et le dépot d’une pétition d’environ 400 signatures.

 

L’administration municipale présentera le budget aux citoyens avant de l’adopter, mardi soir, à 20 heures.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments