Internet haute vitesse: bientôt une desserte complète dans Brome-Missisquoi

Par Josiane Noiseux
Internet haute vitesse: bientôt une desserte complète dans Brome-Missisquoi
Au total

En 2012, la MRC de Brome-Missisiquoi avait annoncé une desserte complète d’Internet haute vitesse sur l’ensemble de son territoire. Le jour J approcherait à grands pas. L’entreprise Télécommunications Xittel inc., projetterait d’ériger cinq tours au cours de l’été 2013.

Pour résoudre la problématique de l’accès à la toile, la MRC de Brome-Missisquoi a lancé l’an dernier un appel de propositions. À l’issue de ce processus, le Ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMROT) a octroyé une subvention aux entreprises Télécommunications Xittel inc. et Xplornet Communications inc. afin desservir les milieux non desservis par un service d’Internet haute vitesse.

Rappelons que les municipalités de Saint-Armand, Bolton-Ouest, Lac-Brome, Dunham et de Sutton ont été pris en charge par Xplornet Communications inc. grâce à un réseau satellite.

Selon nos informations,il ne resterait qu’à établir le service dans les secteurs de Glen Sutton, du Mont Glen et de Bolton Pass. Des travaux devraient être entamés d’ici quelques semaines pour assurer un accès rapide sur le web dans un futur rapproché. La connexion du service haute vitesse dans ces localités sera assurée par l’entreprise Télécommunications Xittel, qui offrira une technologie sans fil Wimax.

«Nous prévoyons déployer trois tours émettrices vers le début de l’été. Elles nous permettront de couvrir les secteurs de Bolton, Glen et North Sutton.

Deux autres tours sont prévues plus tard, le temps que nous trouvions une entente avec certains propriétaires pour installer les infrastructures et ainsi couvrir les secteurs non encore desservis par l’Internet haute vitesse», indique Romuald Bezard, directeur principal Ventes, Marketing, Communications et Ressources humaines chez Télécommunications Xittel.

M. Bezard confirme qu’une première tour sera construite à l’angle du chemin Bolton Pass et de la route de Bolton Glen. La seconde installation se retrouvera sur le chemin Tuer et la troisième sur le chemin Aldebrook.

Au total, cinq petites tours de 96 pieds de hauteur seront installées dans ces secteurs.

Par ailleurs, Télécommunications Xittel est toujours à la recherche de deux terrains afin de finaliser l’édification des tours.

«Nous cherchons encore les deux derniers terrains pour réaliser le projet en entier. Tout le monde veut Internet haute vitesse, mais ce n’est pas tout le monde qui est prêt à accueillir une tour sur son terrain. Mais nous sommes confiants. Nous trouverons rapidement», mentionne Robert Proulx, président et chef de la direction chez Télécommunications Xittel.

Or, Arthur Fauteux, préfet de la MRC de Brome-Missisquoi  ne se cache pas pour dire que le travail est loin d’être terminé, mais que la MRC est sur la bonne voie.

«Même si le territoire est presque tout couvert, on remarque que certains endroits sont moins performants. Comme dans les régions plus montagneuses par exemple, car les montagnes créent de l’interférence», explique M. Fauteux.

«Ce fut un dossier compliqué, qui s’est échelonné sur presque cinq ans. Nous restons en discussions avec les municipalités afin d’améliorer les services», soutient le préfet.

Un service indispensable

Même si les compagnies de télécommunication sont nombreuses, la qualité du produit semble être défaillante dans certains secteurs ruraux, et ce, depuis plusieurs années. Pour Louise Setlakwe, l’accès à un service Internet haute vitesse est indispensable. Cette dernière, qui assure les achats pour les boutiques de lingeries Silhouette, travaille quotidiennement à son domicile situé à Bolton-Ouest.

Selon cette dernière, l’arrivée d’Internet haute vitesse dans le secteur rural de Bolton-Ouest lui permet de sauver jusqu’à quatre heures de travail par jour.

«Je fais affaire depuis près de deux ans avec la compagnie iTéract pour le service haute vitesse. Ça fonctionne généralement bien, mais on doit faire face à la tour, située sur le mont Glen, si on veut que le service fonctionnement correctement», explique Mme Setlakwe.

«Avant, je faisais affaire avec Bell. C’était tellement lent!  Même avec une soucoupe sur le toit, le service ne fonctionnait pas bien», spécifie-t-elle.   

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments