La banque alimentaire de Cowansville crie famine

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
La banque alimentaire de Cowansville crie famine
L’étude est un projet universitaire qui étudie les effets du dépannage alimentaire en région. (Photo : Journal le Guide - Archives)

COMMUNAUTÉ. À l’aube des vacances estivales, le Centre d’action bénévole (CAB) de Cowansville lance un appel à tous pour regarnir les tablettes de la banque alimentaire.

Légumes, fruits, sauces pour pâtes, soupes, viande, poisson, légumineuses, repas en conserve, tous les types de conserves sont les bienvenus. «Spécifiquement, ces temps-ci, on a des besoins en conserves, mais aussi pour les denrées sèches comme les pâtes, le riz et les céréales. On accepte tous les dons! On n’est pas difficile», lance Lyne Goudreau, coordonnatrice aux activités au CAB de Cowansville. Même les conserves périmées peuvent être acceptées. Les bénévoles évaluent chaque denrée reçue, périmée ou non, en fonction d’une grille de critères bien spécifiques, poursuit Mme Goudreau.

Cette dernière mentionne que les dons se font plus rares durant l’été, notamment en raison des vacances. «Les gens pensent moins aux dons. À l’automne, ça va repartir», dit-elle.

Chaque semaine, entre 40 et 45 familles de Cowansville bénéficient d’un dépannage alimentaire. Ce nombre a légèrement augmenté par rapport à l’an dernier, mentionne Lyne Goudreau.

Dons

Les dons peuvent être apportés aux locaux du CAB, situés au 201, rue Principale à Cowansville, durant les heures d’ouverture, du lundi au vendredi, de 8h30 à midi et de 13h à 16h. Lyne Goudreau mentionne qu’une boîte pourrait être installée à l’extérieur afin de recueillir les dons des gens qui ne peuvent se présenter durant les heures de bureau.

Le CAB de Cowansville sera fermé du 23 juillet au 3 août. Les portes rouvriront le 6 août, à 8h30. Pendant ce temps, les gens qui auront besoin d’un dépannage alimentaire ou encore qui souhaitent offrir de la nourriture en don seront invités à se rendre à la Cellule jeunes et familles de Brome-Missisquoi.

 

Partager cet article