La Maison des générations présente ses premières images

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
La Maison des générations présente ses premières images
Un aperçu de l'église Olivet, après les travaux de rénovation (Photo : (Photo: Gracieuseté/eba architecture))

COMMUNAUTÉ. Le projet du Centre d’action bénévole de Sutton de la Maison des générations avance. Les travaux sont en cours pour transformer l’église baptiste Olivet dont la construction s’est achevée au milieu du 19e siècle.

Pour Elisabeth Bouchard de la firme eba architecture, travailler sur une église ayant un cachet patrimonial comme celle-ci est un défi très intéressant.

« On est vraiment contents de travailler sur l’église Olivet, a-t-elle déclaré. C’est la première fois qu’on travaille sur une église de moellons de pierre. Les pierres ont toute sorte de tonalité qui vont du gris pâle au gris foncé, de l’ocre au vert ou même au bleuté. »

Les travaux de conversion nécessiteront plusieurs éléments de mises aux normes de sécurité et de salubrité pour le rendre plus accessible et fonctionnel, tout en respectant le patrimoine bâti.

Une cuisine devrait y être aménagée tout comme des espaces pour le dépannage alimentaire, une salle communautaire et des espaces de travail.

« L’intention a toujours été de faire ça tout en conserver les qualités historiques et architecturales du bâtiment. Les interventions extérieures sont minimes. Dans le projet, on revient aux fenêtres originales d’avant 1920. On travaille surtout à l’intérieur, tout en gardant les espaces comme ils étaient en préservant la symétrie avec un vestibule et la grande salle multifonctionnelle conçue pour s’adapter aux différentes activités à un public de tous les âges. »

La mezzanine sera également décloisonnée, permettant l’aménagement d’une salle de rencontre. Les combles seront aussi habités où s’y trouveront les bureaux du CAB.

Un bâtiment accessoire servant de rangement sera aussi construit sur le terrain de l’église.

Mme Bouchard rappelle également l’histoire de l’église qui recoupe l’usage futur de celle-ci comme Maison des générations.

« La congrégation a cédé l’église au Centre d’action bénévole en 2022. C’est un geste qui est très en lien avec la vocation originelle de l’église. L’église Olivet a toujours été un lieu de rencontre et de réunion. C’est une église de style néoclassique d’influence  »New England meeting house », ce qui est différent des églises catholiques qui sont utilisées presque exclusivement comme lieu de culte. La « meeting house » était vraiment un endroit où la communauté pouvait se réunir. »

Financièrement, le projet nécessitera un investissement de près de 2 M$, comprenant non seulement les coûts de construction, mais également les frais d’honoraires professionnels, d’aménagements extérieurs, d’équipements et de permis, entre autres.

Le CAB ne tient pas actuellement de campagne de financement, mais encourage la population à faire des dons, ne serait-ce que pour les services qu’il offre.

SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

L’un des services majeurs offerts par le CAB qui se trouvera à partir de son ouverture à la Maison des générations touche la sécurité alimentaire, un défi de plus en plus grandissant dans la communauté de Sutton.

« C’est une centaine de ménages de Sutton et d’Abercorn qui font appel à la banque alimentaire chaque année, dénote la chargée de projet de la Maison des générations, Janna Hubacek. On sait que ce n’est pas tout le monde qui fait face à des défis de sécurité alimentaire qui se rendent à la banque alimentaire, on a également le service de popote roulante. »

« Je fais la popote roulante depuis 8 ans, a relaté de son côté la présidente du conseil d’administration du CAB, Luce Goerlach. On le fait aussi avec le Foyer de Sutton qui prépare les repas et, nous, on fait la distribution par la suite. C’est un partenariat très intéressant. Pendant la pandémie, on a pu continuer à distribuer la popote roulante. »

Mis à part le service de banque alimentaire et celui de la popote roulante, le CAB s’implique également avec la table antigaspillage et le jardin des générations.

« Avec notre table antigaspillage, les gens peuvent profiter chaque semaine de denrées gratuites pendant le printemps, l’été et l’automne, relate Mme Hubacek. Il y a de 20 à 30 personnes qui se présentent. C’est assez populaire. Avec le jardin des générations, aussi, on touche tous les élèves de l’école, grâce à des bénévoles et l’-équipe-école. »

Mme Goerlach note d’ailleurs que les besoins de toute sorte s’accentuent dans les dernières années et que le CAB devra élargir son offre de services.

« Parmi les aînés, il y en a de plus en plus qui sont dans le besoin, affirme-t-elle. C’est vraiment un problème. Il y a un écart qui est significatif à Sutton entre les gens qui sont bien nantis et ceux qui le sont beaucoup moins. Cet écart-là s’accentue. On le sent. »

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments