La ministre Blais charmée par la Maison Gilles-Carle

Il y a deux ans, la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, a été frappée par la persévérance de Chloé Ste-Marie, qui opérait alors à bout de bras sa résidence pour aidants naturels à St-Paul d’Abbotsford. Lors de sa visite à la Maison Gilles-Carle, cet avant-midi à Cowansville, elle a salué de nouveau le dynamisme de la porte-parole de ce projet.

«Cette maison, qui aide déjà plusieurs proches aidants, est réellement un concept novateur, où on a réussi à recréer une ambiance familiale et chaleureuse. C’est un bel exemple de concertation entre le gouvernement et la communauté», a déclaré la ministre Blais, félicitant l’excellent travail accompli par le Regroupement Soutien aux aidants Brome-Missisquoi.

Cette dernière avoue qu’il y a à peine quelques années, la réalité des proches aidants était méconnue. Mme Blais a rappelé que depuis, le gouvernement du Québec a fait sa part, en versant notamment une somme de 231 000 $ sur trois ans à la Maison Gilles-Carle, par le biais du programme Soutien aux initiatives visant le respect des aînés (SIRA).

«Chloé Ste-Marie a su porter le message avec passion. Et les perceptions ont évolué avec le temps. Le vieillissement est de moins en moins perçu comme une maladie. Il faut apprendre à vivre tous ensemble, peu importe de quelle génération on est», affirme la ministre Blais.

Chloé Ste-Marie a apprécié les bons mots de Mme Blais, qui a apprécié l’audace du projet de la Maison Gilles-Carle.

«J’espère que plein de gens continueront à aider notre cause, car il y a encore beaucoup de travail à faire», rappelle-t-elle.

En compagnie du député provincial de Brome-Missisquoi, Pierre Paradis, la ministre Blais a également visité également la Coopérative de soutien à domicile du Pays des Vergers et la Villa des Rivières.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments