La SPA des Cantons ouvre une animalerie

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
La SPA des Cantons ouvre une animalerie
La nouvelle animalerie de la SPA des Cantons a été aménagée dans le même édifice de l’organisme, à l’endroit où logeait un commerce de motos. (Photo : Journal Le Guide - Stéphanie Mac Farlane)

NOUVEAUTÉ. La société protectrice des animaux (SPA) des Cantons, basée sur la rue Rivière à Cowansville, vient d’inaugurer sa nouvelle animalerie. Cet espace, qui compte notamment une nouvelle chatterie et un coin pour pension, permettra de diversifier et d’augmenter ses revenus. 

La réception de l’organisme comportait déjà un espace boutique, mais celui-ci ne répondait pas à la demande, indique Carl Girard, directeur de la SPA des Cantons. De plus, ce dernier cherchait une façon d’optimiser l’adoption des chats, de même que d’offrir un service de pension pour minou et pitou.

La location d’une bâtisse voisine, au coût mensuel de 1000 $, jumelée à l’investissement d’environ 10 000 $, a permis à la SPA des Cantons de réaliser son projet.

L’immeuble, qui abritait un commerce de motos, offre une superficie de 2 500 pieds carrés. Cela permet notamment la vente de nourriture pour animaux, de jouets, de litières, de cages de transport, de colliers et de laisses. Les profits générés par les ventes seront investis à même la SPA des Cantons, que ce soit sous forme d’équipement ou de formation pour la dizaine d’employés, spécifie Carl Girard.

Adoption de chats

La SPA des Cantons offre également un service d’adoption de chats. Aux dires de Carl Girard, ce volet fonctionne très bien et la demande est forte. Il s’est donc fixé comme objectif de faire adopter 30 félins par mois. «En mars, on a presque atteint cet objectif avec 24 adoptions de chat. C’est un record depuis l’ouverture de la SPA», mentionne M. Girard.

Pour réussir à atteindre ce but de trouver une famille à une trentaine de chats par mois, la SPA avait besoin d’espaces supplémentaires. Une nouvelle chatterie a été aménagée dans l’animalerie. Entre trois et six chats peuvent y séjourner simultanément.

À eux s’ajoutent les petits animaux. Des serpents, hamsters, lapins et volatiles sont également disponibles pour adoption.

Pension

La mise en place de l’animalerie permet dorénavant à la SPA des Cantons d’offrir un service de pension pour les chiens et les chats. Huit places sont disponibles, quatre pour pitou et autant pour minou. «C’est un nouveau service qu’on offre. Avant, il y avait trop de risque de contamination croisée [avec les animaux parfois malades qu’accueille la SPA], explique Carl Girard. On avait besoin d’une bâtisse à part.» Encore là, les revenus tirés de ces services seront réinvestis au sein de la SPA des Cantons.

Partager cet article