Le cégep de Granby est en santé!

Le Cégep de Granby – Haute-Yamaska est en tête de liste des cégeps les plus en «santé» du réseau collégial, selon la firme Planifika qui a inspecté l’ensemble des établissements collégiaux du Québec.

 

La firme Planifika a gagné l’appel d’offres du ministère de l’Éducation, des Loisirs et du Sport (MELS) et a procédé à un audit des bâtiments des cégeps, dont celui de Granby, l’automne dernier.

 

«Ils ont regardé l’architecture, la toiture, s’il y avait de la fissure dans les briques. Ils regardaient aussi les éléments mécaniques et électriques», explique François Deschênes, directeur des services administratifs au Cégep de Granby – Haute-Yamaska.

 

Deux jours ont été nécessaires aux spécialistes et au total, 369 éléments ont été répertoriés et évalués.

 

Il en ressort que le Cégep de Granby – Haute-Yamaska, qui a déboursé 16 351,65$ pour cet audit, a un indice de vétusté moyen de 0,17%.

 

«Ils calculent cet indice en divisant le coût total des exigences de maintenance sur le coût de remplacement des effectifs», indique M. Deschênes.

 

En d’autres mots, cet indice permet de savoir ce qu’il manque au bâtiment pour qu’il corresponde aux critères d’une bâtisse neuve. «Pour nous, il n’y a rien de névralgique. Ce sont de petites choses à corriger. Par exemple, il y a du crépi sur les fondations et de petites fissures dans les briques», ajoute le directeur des services administratifs au Cégep de Granby – Haute-Yamaska.

 

Ce dernier précise que le formateur chargé de remettre les résultats aux institutions a dit que les performances de l’établissement granbyen étaient très bonnes. «C’est la même firme qui a procédé à l’audit partout au Québec», enchaîne M. Deschênes. Planifika n’a pas établi de palmarès à proprement parler.

 

Saine gestion
L’administration du Cégep fait un lien direct entre les résultats de l’audit et les investissements faits annuellement. «Chaque année, on investit l’enveloppe gouvernementale pour le maintien au maintien des bâtiments», dit François Deschênes. Si bien que les petites failles trouvées n’ont rien de majeur. Le Cégep ne mettra pas de côté les plans de 2012 où plusieurs centaines de milliers de dollars devraient être investies, notamment dans l’aménagement paysager extérieur et dans la réfection de blocs sanitaires.

 

Sécurité des machines
Les cégeps avaient également l’obligation de déposer à la CSST avant le 31 décembre dernier un plan d’action en matière de santé et sécurité. Afin de réaliser ce travail, le Cégep de Granby a mandaté une firme externe afin d’évaluer le volet portant sur la sécurité des machines.

 

Au total, 32 machines ont fait l’objet d’une évaluation. Certaines recommandations ont été émises, mais il s’agit pour la majorité des cas que d’améliorations mineures et non prioritaires. Le Cégep s’est engagé à donner suite à ces recommandations d’ici l’an prochain.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments