Le Centre femmes des Cantons commémore le décès de 32 victimes de féminicides

Photo de redaction_guide
Par redaction_guide
Le Centre femmes des Cantons commémore le décès de 32 victimes de féminicides
Une vingtaine de personnes se sont réunies à l’extérieur de l’organisme, où des boules de Noël portant le nom de chacune des victimes ont été installées dans un décor illuminé. Une minute de silence a été gardée afin d’honorer leur mémoire dans une ambiance de recueillement. (Photo : Gracieuseté)

COMMÉMORATION. Cet après-midi, à 15 heures, dans le cadre de la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes, le Centre femmes des Cantons de Cowansville a tenu une action symbolique visant à commémorer les 14 femmes tuées à la Polytechnique le 6 décembre 1989 mais également les victimes des féminicides ayant eu lieu au Québec en 2021.

Une vingtaine de personnes se sont réunies à l’extérieur de l’organisme, où des boules de Noël portant le nom de chacune des victimes ont été installées dans un décor illuminé.  Une minute de silence a été gardée afin d’honorer leur mémoire dans une ambiance de recueillement.

‘’Pour le Centre Femmes des Cantons, ce type d’action est nécessaire car elle nous permet de nous souvenir pour agir. Il est important pour notre centre d’interpeller les différentes instances et la population afin de les sensibiliser et de leur rappeler l’urgence d’agir contre les nombreuses violences que subissent les femmes dans Brome-Missisquoi et au Québec’’ explique Josiane Whittom, coordonnatrice générale du Centre femmes des Cantons.

Mme Whittom dit également avoir apprécié la rencontre avec la députée et ministre Isabelle Charest qui, ne pouvant être présente à 15 heures, s’est libérée plus tôt dans la journée pour discuter d’actions et de solutions possibles.

Des représentant(e)s du bureau de circonscription de la députée fédérale Pascale St-Onge, de la Ville de Cowansville, de la maison d’hébergement Horizon pour elle et d’autres organismes communautaires ont répondu à l’invitation du Centre Femmes des Cantons et étaient présents lors de l’événement.

‘’Parler d’élimination de la violence envers les femmes, c’est aussi parler d’éliminer la pauvreté par le biais d’un revenu décent, c’est trouver des solutions concrètes à la crise du logement, aux problèmes de transport en région, à la fracture numérique, au racisme systémique. Ces problématiques sociales s’entrecroisent et il est important d’avoir une vue d’ensemble pour y faire face collectivement’’ poursuit Micaela Robitaille, intervenante au Centre Femmes des Cantons.

L’organisme remercie tous les participants et invite la population à se solidariser tout au long de l’année pour cette cause. ‘’N’attendons pas d’avoir une 19e victime de féminicide pour poser des gestes concrets. Il y a urgence d’agir et, toutes et tous, nous le devons aux 32 femmes auxquelles nous avons rendu hommage aujourd’hui!‘’, ajoute Christine Sauriol, intervenante au Centre femmes des Cantons.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments