Le lieutenant Ferland a plein de projets

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert

Le nouveau directeur de la SQ de Brome-Missisquoi, Yanick Ferland, a dressé le bilan de la dernière année et fait le point sur les projets du corps policier pour 2012-2013, ce matin à Cowansville, lors d’un point de presse. Il avait rencontré les maires de la région, la veille, à l’occasion de l’assemblée mensuelle de la MRC.

Le lieutenant Ferland œuvre au sein de la Sûreté du Québec depuis 16 ans. Ce dernier a occupé diverses fonctions aux postes des Îles-de-la-Madeleine et de Trois-Rivières avant de servir au bureau régional d’enquête de la Mauricie-Bois-Francs et au module d’enquêtes régional de l’Estrie. Le policier de carrière a été promu directeur du poste de la MRC de Memphrémagog, où il a dirigé une vingtaine de policiers et civils pendant quatre ans (2007 à 2011).

Dans Brome-Missisquoi, Yanick Ferland aura 71 personnes sous ses ordres, soit trois officiers, deux sous-officiers, sept enquêteurs, 52 patrouilleurs et sept employés de soutien.

«Je connais déjà la plupart d’entre eux, car j’ai remplacé le directeur Robert Léveillé, l’hiver dernier, pendant trois mois», indique le lieutenant Ferland.

Yanick Ferland devient la cinquième personne à diriger le poste de Dunham en sept ans. Il succède à Luc Pellerin, Jean Beaudoin, Sylvain Arès et Robert Léveillé.

«On m’a demandé de rester en poste le plus longtemps possible. Mon but est d’assurer une certaine stabilité et une continuité d’action», signale le nouveau venu.

Le poste de Dunham

Yanick Ferland est bien conscient que les installations du poste de la SQ de  Dunham sont déficientes, mais laisse entendre que le personnel qui y  travaille est dévoué et s’accommode de la situation en sachant très bien que le meilleur est à venir.

«Le site du nouveau poste est déjà choisi et les autorités municipales de Dunham poursuivent leurs discussions avec leurs vis-à-vis de Cowansville pour un approvisionnement en eau potable. Beaucoup d’étapes restent encore à franchir (étude de besoins, préparation des devis, évaluation des coûts), mais les choses devraient s’accélérer dès que le Conseil du Trésor aura approuvé le projet. Il faudra alors compter deux ans avant la livraison du nouvel immeuble», résume le nouveau directeur.

Besoin de nouveaux effectifs?

Le lieutenant Ferland estime que la SQ de Brome-Missisquoi a suffisamment d’effectifs pour satisfaire à la demande. Tout est question de savoir s’ils sont utilisés à 100 % de leur capacité, au bon endroit et au bon moment…

«La SQ de Brome-Missisquoi couvre un très large territoire. On pourrait bien sûr ajouter de nouveaux patrouilleurs, mais il ne faut pas oublier que la police a un coût et que la capacité de payer des contribuables a ses limites», explique-t-il.

Ce dernier est d’avis que la SQ est très présente sur le territoire, mais que le travail des policiers est méconnu.

«On travaille actuellement à bonifier notre plan de  communication. Il nous faut apprendre à mieux nous vendre et à assurer un meilleur suivi des requêtes. On fait beaucoup d’interventions, on résout beaucoup de crimes, mais la population n’est pas nécessairement au courant», poursuit le principal intéressé.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments