Le mentorat à l’honneur au Colloque pour entrepreneurs de Brome-Missisquoi

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Le mentorat à l’honneur au Colloque pour entrepreneurs de Brome-Missisquoi
Ce sont environ une centaine de personnes qui sont attendues pour le deuxième Colloque pour entrepreneurs de Brome-Missisquoi, organisé par le CLD. (Photo : Journal Le Guide - Xavier Demers)

ENTREPRENEURIAT. Le Centre local de développement tiendra le 29 novembre son deuxième Colloque pour entrepreneur(e)s de Brome-Missisquoi, à l’hôtel Château Bromont. L’accent de la journée est mis sur le mentorat.

Les entrepreneurs sont invités à assister à des conférences et à un panel formé d’entrepreneurs de la région sous le thème «Le succès qui inspire», organisés conjointement par le CLD, la cellule de mentorat du CLD et la Chambre de commerce de Brome-Missisquoi.

«L’objectif principal, c’est de faire connaître le mentorat, a affirmé la présidente du CLD et mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard. Les entrepreneurs se retrouvent parfois seuls pour prendre une orientation ou une décision. Avoir quelqu’un pour les accompagner, sous forme de mentorat, je pense que c’est un plus.»

«C’est une journée pour développer l’entrepreneuriat dans Brome-Missisquoi, mais aussi pour parler des nombreux avantages du mentorat, a ajouté le directeur général du CLD, Robert Desmarais. C’est intéressant de voir que des gens ont une carrière dans le monde de l’entreprise et veulent redonner au suivant.»

Les entrepreneurs pourront également en profiter pour faire du réseautage tout au long de la journée, de 11h à 20h.

Déroulement de la journée

Le coach d’affaires et mentor, Dominic Sicotte, est celui qui ouvrira le bal chez les conférenciers. Il s’entretiendra sur son rôle de mentor après avoir lui-même été accompagné par un mentor.

«Ce qu’on veut, c’est démystifier ce qu’est le mentorat d’affaires, l’accompagnement, a déclaré la chef mentore, Hélène Paquette. On va vous parler de ce que ça mange en hiver, un mentor, pourquoi être mentoré et qui va être mentoré.»

Le président de Construction Nadeau & Boulé, André Nadeau, partagera son parcours qui l’a mené à la construction des Résidences des Bâtisseurs à Cowansville.

La famille Marziali, composée de Jacques, Nadia et Patrick, de Filtration Québec, racontera pour sa part son histoire pour ce qui est de la relève familiale d’une entreprise.

«C’est la troisième génération, mon père a commencé ça il y a 45 ans, a relaté Jacques Marziali. Quand je suis venu, il y a 35 ans, joindre la compagnie, ça ne marchait pas comme on le voulait. Mon père a tenu une main de fer jusqu’à 84 ans!»

«Nous, on a eu des différends intergénérationnels avec mon grand-père, essayer de ramener l’informatique, a ajouté Nadia Marziali. Quand on a commencé à introduire ça, c’était un peu difficile.»

Le président directeur de l’exploitation chez Canards du Lac-Brome, Claude Trottier, clôturera les conférences.

«Il y a plusieurs événements qui se sont produits durant sa vie d’entrepreneur, a souligné Mme Paquette. Je crois que son histoire va nous inspirer et nous donner de la motivation pour aller plus loin et continuer notre chemin.»

Panel

Le panel verra cinq entrepreneurs échanger sur leur expérience en tant que mentoré. Le président d’Ajustage Altech, Sébastien Alix, le président des Industries Flexpipe, Julien Dépelteau, le président de SDconcept, Stéphane Dumont, la présidente de la Boulangerie La Mie Bretonne, Annie Huard-Langlois, et la présidente de la Fromagerie Missiska, Caroline Pelletier, forment le panel.

«Des questions vont être posées par l’animatrice et une période de questions pour les gens dans la salle sera réservée», a expliqué Hélène Paquette.

La Chambre de commerce de Brome-Missisquoi profitera également du colloque pour dévoiler ses coups de cœur de l’année.

«Les prix Coups de cœur, ça fait déjà plusieurs années que la Chambre de commerce les remet, a raconté la présidente Mélanie Gobeille. On profite de ce moment pour faire rayonner des entreprises. Ce sont des sondages, des votes du public, sept entreprises qui remportent un prix. On a décidé de leur faire des trophées et leur offrir un plus grand espace.»

Les mentors du programme du CLD et le projet de regroupement en gestion de matières résiduelles seront par ailleurs honorés.

«Le projet de Regroupement en gestion de matières résiduelles encourage les entreprises dans le parc industriel ou les concentrations commerciales à se regrouper pour mettre en commun des solutions en gestion de matières résiduelles, a expliqué la conseillère en développement durable au CLD de Brome-Missisquoi, Oriana Familiar. Nous avons réussi à mettre en valeur 1000 tonnes métriques de matières résiduelles, le bois, des matières organiques, du verre, du plastique et du carton.»

Partager cet article