Les moutons de la Bêlerie attendent votre visite le 9 septembre

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
Les moutons de la Bêlerie attendent votre visite le 9 septembre
(Photo : Journal Le Guide - Stéphanie Mac Farlane)

AGRICULTURE. La Bêlerie, une ferme ovine située sur la rue Rivière à Cowansville, ouvrira ses portes à la population le 9 septembre dans le cadre de la journée Portes ouvertes sur les fermes organisée par l’Union des producteurs agricoles (UPA).

La Bêlerie est une jeune ferme qui a reçu son troupeau le 14 juillet 2017. Les 450 brebis occupent un bâtiment de 20 000 pieds carrés. «La bergerie est conçue pour qu’on puisse monter jusqu’à 800 brebis. C’est notre objectif», explique la copropriétaire Myriam Langlois.

Les 450 brebis du troupeau sont de race Arcott Rideau et F1- Iles de France. Elles ont une capacité annuelle de production de 800 à 1000 agneaux. Les moutons peuvent compter sur la protection d’un lama et de deux alpagas.

La viande d’agneaux produite par la Bêlerie est vendue par la Fédération sous l’étiquette de l’agneau du Québec. Quant à la laine, elle est vendue en Asie. Myriam Langlois recherche une personne qui pourrait traiter cette matière première dans la province.

Portes ouvertes

Le couple, jeunes producteurs ovins, a été approché par la branche Brome-Missisquoi de l’UPA pour tenir les portes ouvertes régionales le 9 septembre, de 10h à 16h. «La Bêlerie est une nouvelle ferme et c’est une nouvelle construction. Ça crée beaucoup d’enthousiasme. On est des agriculteurs atypiques en termes d’antécédents», mentionne Myriam Langlois. Cette dernière travaille dans le domaine pharmaceutique tandis que son conjoint, Jamie Schofield, oeuvrait dans les télécommunications avant de se consacrer pleinement à la Bêlerie. Celui-ci, originaire de New Richmond, a toutefois déjà côtoyé la production ovine dans le passé.

Les portes ouvertes seront l’occasion pour le couple de répondre aux nombreuses questions que suscite la production ovine. «Les gens sont curieux. Ils veulent comprendre comment ça fonctionne une bergerie. Les portes ouvertes donneront accès à quelque chose qui n’est habituellement pas ouvert au public», mentionne Mme Langlois en précisant qu’aucune viande n’est vendue sur place.

Myriam Langlois, Charlie Schofield et leur troupeau de brebis attendent les visiteurs à la Bêlerie le 9 septembre.

Ce sera l’occasion d’en apprendre sur le fonctionnement de l’endroit, de voir de la tonte de mouton en direct et d’assister à l’échographie d’une brebis faite par un vétérinaire. Les participants pourront également visiter l’endroit de façon autonome grâce à des écriteaux spécialement conçus pour l’occasion. Une chasse au trésor, des jeux gonflables, du maquillage, des dégustations d’agneaux et de produits locaux, ainsi que des kiosques divers compléteront l’offre.

Myriam Langlois attend de 3000 à 5000 visiteurs. Un système de navettes sera organisé entre le Pavillon Roland-Désourdy à Cowansville et la bergerie puisqu’il est interdit de stationner un véhicule sur la route 104. Cinq autobus circuleront en rotation entre les deux endroits.

Une quarantaine de bénévoles sera sur place. La Bêlerie en recherche encore quelques-uns. Pour s’impliquer, il est possible de contacter Myriam Langlois via la page Facebook de la Bêlerie.

Journée pour les autistes

La veille des portes ouvertes de l’UPA, la Bêlerie sera l’hôte d’une journée dédiée aux enfants vivant avec un trouble du spectre de l’autisme.«Ce sera la même structure que pour les portes ouvertes, mais la visite se fera en petits groupes avec des bruits réduits. C’est réservé pour les enfants ayant des besoins particuliers», précise Mme Langlois, dont deux de ses enfants vivent avec un trouble du spectre de l’autisme.

Les jeunes auront accès à des activités et des éducateurs spécialisés seront aussi sur place pour les accompagner. Les familles qui souhaitent participer à cette journée sont invitées à signifier leur intérêt sur l’événement Facebook créé par la Bêlerie.

La fin de semaine du 8 et du 9 septembre sera occupée pour les propriétaires de cette ferme. En plus d’accueillir les deux journées portes ouvertes, ils auront la visite de l’équipe de tournage de l’émission Arrive en campagne, animée par Stefano Faita et diffusée sur le réseau TVA.

Partager cet article