Les partis fourbissent leurs armes dans Brome-Missisquoi

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert

Dans Brome-Missisquoi, la prochaine campagne électorale aura des allures de déjà vu, mais fera également place à quelques nouveautés dignes de mention alors que deux nouvelles formations viendront mêler les cartes.

Candidat défait aux élections provinciales de 2007 et 2008, Richard Leclerc ne baisse pas les bras et tente de nouveau sa chance. Plusieurs observateurs s’attendent à ce que le porte-couleur du Parti québécois profite du mécontentement d’une partie de la population étudiante à l’endroit du gouvernement en place pour consolider sa position.

M.Leclerc avait récolté 8280 voix (27,24 %) au scrutin de 2008 et 7114 voix (20,25 %) aux élections générales de 2007.

Le résidant de Sutton a été particulièrement actif, ces dernières années, au sein du groupe d’opposants au projet de Pipe-Lines Montréal. Il a par ailleurs collaboré à plusieurs projets à saveur régionale comme la campagne d’accessibilité universelle de l’Association des personnes handicapées physiques de Cowansville et région, l’implantation de la Maison Gilles-Carle et la création de Plein air Sutton.coop. On lui doit également la tenue d’une exposition à caractère historique sur les Canadiens de Montréal, au musée Héritage Sutton, dans le cadre du centenaire de fondation du Tricolore.

Un premier candidat pour Option nationale

Patrick Melchior, 35 ans de Farnham, briguera les suffrages sous la bannière d’Option nationale, un autre parti souverainiste fondé par Jean-Martin Aussant. Il s’agira d’une première expérience sur la scène politique provinciale pour celui qui se décrit avant tout comme un fils d’ouvrier.

Le coordonnateur de la maison des jeunes Le Boum de Bedford estime que le développement durable du Québec n’est pas possible à l’intérieur du Canada et voit le Québec comme une société multiethnique, inclusive et ouverte sur le monde.

Assemblée d’investiture de Québec Solidaire

Québec solidaire a tenu deux soirées de réflexion, le 21 juin à Sutton et le 12 juillet à Dunham, au cours desquelles les participants ont discuté des grands enjeux régionaux et échafaudé une stratégie électorale en vue du prochain scrutin.

Québec solidaire tiendra son assemblée d’investiture, ce dimanche 5 août de 13h30 à 16h30, à la salle communautaire de l’église anglicane de Sutton, au 52, rue Principale sud.

La dernière candidate de cette formation politique, Diane Cormier, avait récolté 884 voix (2,91 %) aux élections générales de 2008. Son prédécesseur, Lorraine Lasnier, avait par ailleurs reçu l’appui de 1058 électeurs (3,01 %) lors du scrutin de 2007.

Pierre Paradis

L’actuel député de Brome-Missisquoi, Pierre Paradis, devrait faire connaître ses intentions, aujourd’hui, à l’occasion du déclenchement de la campagne électorale.

«Conformément à mes habitudes, j’attends toujours la visite du premier ministre au bureau du lieutenant-gouverneur, pour annoncer ma candidature. Ce ne sera pas différent cette année», nous a-t-il confié, plus tôt cette semaine.

Le député libéral représente les citoyens de Brome-Missisquoi à l’Assemblée nationale du Québec depuis trois décennies. Il avait été élu pour la toute première fois, en 1980, dans le cadre d’une élection partielle, puis réélu l’année suivante lors d’un scrutin général. Il n’a encore jamais connu la défaite lors d’une campagne électorale.

M.Paradis avait récolté 14 926 voix (49,11 %) au scrutin de 2008 et 13 986 voix (39,81 %) lors des élections générales de l’année précédente.

Sans nouvelle des autres partis

Au moment d’aller sous presse, on était toujours sans nouvelle de la Coalition pour l’avenir du Québec (CAQ), dirigée par François Legault, ni du Parti vert du Québec. On ignore également si l’Union citoyenne du Québec (UCQ) et le Parti de la classe moyenne du Québec (PCMQ) présenteront un candidat dans Brome-Missisquoi.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments