Nuit des sans-abri au parc Davignon

Par Julie Constantineau
Nuit des sans-abri au parc Davignon
De gauche à droite: Michel Campbell

Le phénomène des sans-abri n’est pas exclusif aux importants centres urbains. Cette situation d’extrême précarité touche aussi des individus en région bien qu’elle ne s’y traduise pas exactement de la même manière que dans les grandes villes. C’est pourquoi la 23e édition de la Nuit des sans-abri aura lieu cette année dans 26 villes et municipalités à travers le Québec, dont Cowansville.

Le 11 octobre dernier, plusieurs intervenants du milieu communautaire se sont rencontrés à la Maison des jeunes de Cowansville pour organiser les derniers détails de l’événement. Ce dernier se tiendra le 19 octobre prochain au parc Davignon. La tradition annuelle nocturne a vu le jour en 1989. Depuis, chaque automne, des citoyens passent une nuit dans la rue pour être solidaires avec ceux qui s’y retrouvent quotidiennement et pour souligner les conditions intenables auxquelles les sans-abri sont confrontés jour après jour. Le slogan, «Personne n’est à l’abri», rappelle qu’une perte d’emploi, une séparation, de l’endettement ou une maladie peuvent parfois dégénérer et conduire rapidement des individus en situation précaire aux portes de l’itinérance.

Itinérants à Cowansville

Les intervenants communautaires présents lors de la réunion affirment sans hésitation qu’il y a de l’itinérance à Cowansville. «Ce qu’on voit le plus, ce sont des gens qui squattent d’un endroit à l’autre. Il y en a de plus en plus et ils sont de plus en plus jeunes», explique Joyce Thibault, coordonnatrice à la Maison des jeunes. 

La Nuit de Cowansville débutera à 18h au parc Davignon avec la prestation de La Caserne 18/30, une troupe de cirque de Montréal à mission sociale, parrainée par le Cirque du Soleil. «Ils sont super bons. Il y aura des jongleurs et des cracheurs de feu. Leur spectacle faisait l’objet d’un tirage au sort parmi toutes les villes participantes et c’est Cowansville qui a gagné», relate Michel Campbell de la Maison d’hébergement Espace vivant/Living Room.

Une soupe populaire, une marche de solidarité et une collecte de bas de laine s’ajouteront au nombre des activités de la nuit. «Les gens sont invités à apporter des bas de laine. Nous les accrocherons tous sur une corde à linge et ils seront remis plus tard à des organismes d’aide», poursuit M.Campbell. Les activités sont gratuites et elles s’adressent à tous. Les musiciens amateurs sont également invités à apporter leurs instruments pour «jammer».

 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments