Place au «déconfinement» des sports individuels

Photo de Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Par Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Place au «déconfinement» des sports individuels
La ministre déléguée à l'Éducation, Isabelle Charest. (Photo : tirée de Facebook)

COVID-19. Le gouvernement du Québec annonce la reprise graduelle de la pratique récréative des sports individuels, dont le golf et le tennis. C’est la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest, qui en fait l’annonce aujourd’hui. Un «déconfinement» qui est effectif le 20 mai pour tout le Québec, incluant Montréal.

«À travers les épreuves que nous traversons comme c’est le cas en ce moment avec la pandémie de la COVID-19, s’activer nous aide, entre autres, à conserver un équilibre et nous permet de mieux gérer notre stress», souligne Isabelle Charest en rappelant que les consignes de la Santé publique doivent toujours être respectées.

C’est ainsi que la pratique récréative à l’extérieur sera permise pour :

Activités de loisir en pratique libre non organisée

Canot et kayak d’eau vive et d’eau calme
Course à pied
Escalade de rocher
Kitesurf
Pêche à la journée
Planche à pagaie
Plongée sous-marine, apnée sportive extérieure
Randonnée à cheval extérieure
Randonnée pédestre
Surf

Activités sportives récréatives individuelles ou à deux, sans contact physique, en pratique libre, lieu de pratique extérieur, sans accès ou accès minimal au bloc sanitaire

Athlétisme (épreuves de course et de lancer qui se déroulent à l’extérieur)

Aviron (embarcation simple seulement)

Canoë et kayak de vitesse (embarcation simple seulement)

Activités de cyclisme extérieures

Golf

Kayak de mer

Natation en eau libre (lacs)
Patin à roulettes sur route et sur piste
Ski à roulettes
Tennis en simple et à l’extérieur

Triathlon (natation en eau libre seulement)

Voile (embarcation simple seulement)

Pour minimiser les risques de contagion, dans le respect des recommandations des autorités de la Santé publique, les critères suivants ont été pris en considération dans la détermination des activités qui seront à nouveau permises à partir du 20 mai :

  • la distanciation physique entre les personnes durant l’activité;
  • le lieu de pratique (risque moindre lors de la pratique à l’extérieur);
  • l’équipement requis;
  • le contexte de pratique (risque moindre lors de la pratique libre);
  • les déplacements (risque moindre pour les activités locales).

La ministre a également annoncé la réouverture des parcs du réseau de la Société des établissements de plein du Québec. Seulement les activités journalières seront cependant accessibles dans un premier temps.

«Je rappelle que le mot d’ordre demeure la prudence et que la reprise est graduelle. Dès que nous le pourrons, nous vous ferons connaître les prochaines étapes», ajoute Isabelle Charest. «Il est certain que nous n’aurons pas la même offre sportive», précise-t-elle en ouvrant la porte à de possibles adaptations de sports d’équipe populaires comme le soccer et la balle-molle.

Concernant les Canadiens, les Alouettes ou l’Impact de Montréal, la ministre est en discussion «avec les sports professionnels et les athlètes d’excellence…» en précisant que les pourparlers concernent les entrainements et non la tenue de compétitions. Dans l’impossibilité d’y respecter la distanciation sociale de deux mètres dans un contexte de match, Isabelle Charest exclut actuellement une reprise des activités de la Ligue nationale de hockey à Montréal.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments