Protection de l’environnement: trois producteurs d’ici participent au projet ALUS

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Protection de l’environnement: trois producteurs d’ici participent au projet ALUS
Trois producteurs agricoles de la MRC de Brome-Missisquoi ont accepté de collaborer au programme ALUS Montérégie. Il s’agit de Marilou Alarie, de la Terre Ferme Brigham SENC, de Yan Gordon, du Potager des nues mains (Sutton) et de Zaché Audette-Hall, du Domaine L’Espiègle (Dunham). (Photo : Gracieuseté)

ENVIRONNEMENT. En 2022, une trentaine de producteurs agricoles se sont engagés, pour une période de cinq ans, à protéger l’environnement en participant au programme ALUS Montérégie. Les participants se partageront une somme de 106 000 $ en guise de compensation pour leurs investissements et leurs pertes de revenus.

La rétribution de 106 000 $ a permis l‘implantation de nouvelles pratiques environnementales et la mise en place d’une douzaine de types d’aménagements durables sur les terres de 34 entreprises agricoles réparties dans 21 municipalités de la Montérégie. Une superficie de 31,8 hectares a ainsi pu être revitalisée.

Les contrats de conservation réalisés en 2017 ont par ailleurs été renouvelés pour une autre période de cinq ans, ce qui représente une rétribution supplémentaire de 20 260 $ pour la valorisation de sept hectares de terre additionnels.

Des initiatives concluantes

Les initiatives des participants peuvent prendre diverses formes: reboisement d’étangs et de coulées agricoles, création de haies brise-vent, arbustives et multistrates, aménagement de bandes riveraines herbacées, transformation de terrains vagues en pré fleuri pour les pollinisateurs et application du principe de fauche retardée favorisant la protection des oiseaux des champs.

Trois producteurs agricoles de la MRC de Brome-Missisquoi ont accepté de collaborer au programme ALUS Montérégie. Il s’agit de Marilou Alarie, de la Terre Ferme Brigham SENC, de Yan Gordon, du Potager des nues mains (Sutton) et de Zaché Audette-Hall, du Domaine L’Espiègle (Dunham).

«Nous sommes vraiment heureux de nous être engagés à appliquer les principes de fauche retardée dans nos champs afin de limiter le déclin des populations de sturnelles des prés et de goglus des prés au Québec. Nous avons pu voir une différence dès la fin de l’été dernier», indique Mme Alarie.

Les agricultrices et agriculteurs de la Montérégie intéressé(e)s à améliorer l’environnement grâce à des aménagements sur leurs terres peuvent soumettre leur candidature en remplissant le formulaire en ligne. Pour plus de détails: https://monteregie.upa.qc.ca/producteur/agroenvironnement/alus-monteregie 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments