Sifflements de train la nuit: pas parfait, mais dans la bonne direction

Pressée par plusieurs municipalités de Brome-Missisquoi, la compagnie ferroviaire Montréal, Maine & Atlantic a récemment coupé le sifflet à trois passages à niveau dans la région. Même si l’entreprise n’a pas l’intention d’étendre cette politique, des citoyens  de Call’s Mills de West Brome, qui se sont mobilisés dans le passé pour faire cesser ce bruit «infernal», affirment être maintenant épargnés.

 

Par Alain Bérubé et Stéphanie Mac Farlane

«Nous ne savons pas si c’est grâce aux efforts de la compagnie ou s’il y a tout simplement moins de passages du train, à cause de la situation économique plus difficile. Mais au moins, on dort un peu mieux», déclare Jacques Alary, un citoyen de West-Brome.

 

Depuis 2009, plusieurs citoyens de la région ont exprimé leur colère face aux sifflements nocturnes de la compagnie.

 

Tout comme à Abercorn, bien des gens du secteur Call’s Mills, à West Brome, se disaient profondément outrés par ces sifflements tonitruants, qui troublaient leur sommeil. Sur une distance d’environ un kilomètre, la voie ferrée traverse les intersections des chemins Kuss, Turner et Johnston.
«Le train pouvait siffler jusqu’à 18 fois par nuit. C’était insupportable !», résume Michèle Vigeoz.

 

Francine Bastien rappelle que de nombreux citoyens ont participé aux pressions exercées sur la compagnie, notamment par le biais d’une pétition.
«On n’a cependant pas eu vraiment de réactions de la part de la compagnie. Un porte-parole nous a même dit que c’était aux résidants d’assumer la facture si des changements étaient effectués pour réduire le bruit», mentionne-t-elle.

 

Cette dernière soutient que la population doit demeurer vigilante.
«Je suis d’ailleurs inquiète face au développement de l’aéroport de Bromont, qui pourrait également être une source de dérangement. Nous avons le droit d’avoir la paix et la tranquillité, y compris la nuit», clame-t-elle.

 

À Abercorn, les citoyens se montrent plus discrets et se sont habitués à la situation. Les passages des trains la nuit seraient également moins nombreux.
Pierre Blanchette, un des instigateurs d’un mouvement de citoyens contre les sifflements nocturnes en 2009, à Abercorn, se montre déçu de constater que ce vent de solidarité se soit estompé.

 

«Nous étions au front dès le début. Nous aurions souhaité que les citoyens voisins, de Sutton plus particulièrement, s’impliquent davantage et disent publiquement ce qu’ils disaient en privé au sujet du passage des trains la nuit. Ce que j’entends des citoyens d’Abercorn, c’est qu’ils ont fait leur part et qu’ils ne peuvent, eux-mêmes seuls, régler une affaire à caractère régional», confie-t-il au Guide.

 

Du progrès
De son côté, la compagnie Montréal, Maine & Atlantique (MMA) précise qu’il n’y a qu’à trois passages à niveau de la région que les trains se sont faits couper le sifflet, soit à Cowansville (route 139) et à East Farnham (Fordyce et Mapledale). À ces endroits, les arbres ont été élagués afin de permettre une meilleure visibilité.

 

«C’était les trois endroits problématiques. Il y avait un lieu de villégiature à proximité», explique Christophe Journet, directeur ventes & marketing chez MMA.

 

 

Le retrait du sifflement de la locomotive est géré par Transports Canada et ce sont les municipalités qui doivent déposer une demande auprès de la compagnie ferroviaire qui exploite le passage à niveau problématique.

 

Les deux entités doivent alors faire une évaluation détaillée de la sécurité aux passages à niveau concernés. Après consensus sur la modalité du retrait du sifflement des locomotives, Transports Canada doit inspecter les installations et soumettre sa décision finale. «Il y a une règlementation claire. S’il y a un sifflet, c’est qu’il y a une bonne raison. Ça peut être, par exemple, parce que la visibilité n’est pas suffisamment grande. C’est du cas par cas», poursuit M. Journet. Ce dernier fait état qu’à plusieurs endroits au Québec et au Canada, le sifflet est préféré à l’élagage et à la coupe des arbres.
Chemin-de-fer-brome

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments