Soirée électorale: huit candidats s’adressent aux citoyens de Brome-Missisquoi

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Soirée électorale: huit candidats s’adressent aux citoyens de Brome-Missisquoi
La soirée électorale s’est conclue avec une simulation de vote. (Photo : Le Guide – Claude Hébert)

POLITIQUE. Pas moins de huit des dix candidats aux élections du 3 octobre prochain ont pris la parole à tour de rôle et répondu aux questions des citoyens, lundi soir à l’école Heroes, dans le cadre d’une soirée électorale sur les enjeux du milieu communautaire de Brome-Missisquoi.

«La candidate du Parti vert du Québec a également été contactée, mais n’a pas donné suite à notre invitation. Il ne nous a pas été possible de joindre la candidate du Parti canadien du Québec dont le nom est apparu que le week-end dernier sur la liste officielle du directeur général des élections», indique Cédric Champagne, agent de de développement et de mobilisation à la Corporation de développement communautaire de Brome-Missisquoi.

L’animatrice de la soirée et coordonnatrice de la Maison des jeunes de Cowansville, Joyce Thibault, n’a pas caché sa satisfaction à l’issue de la rencontre.

«Réunir huit candidats dans une même salle, c’était tout un défi. Nous sommes contents qu’ils aient accepté notre invitation. Une assistance de 80 personnes, c’est également très encourageant», affirme-t-elle.

Cette dernière est d’avis que la plupart des candidats ont bien répondu aux questions du public, tout en reconnaissant que certains ont dû «pédaler fort» pour s’en sortir.

Il faut préciser que trois des huit questions soumises à l’attention des participants étaient formulées en anglais, une langue que certains candidats manient avec un peu plus de difficulté. On doit également comprendre que certaines formations politiques ne se sont pas positionnées de façon précise sur certains sujets abordés lors de la rencontre.

Apprentissage de la démocratie

Caroline Plaat, coordonnatrice de l’organisme Le Sac à mots, signale par ailleurs que l’exercice de lundi soir avait pour objectif de «reconnecter les populations marginalisées à l’univers politique».

«Il est fréquent que les gens qui sont en mode survie ne voient pas l’intérêt de se préoccuper de la politique. C’est triste, parce qu’ils sont pourtant ceux qui ressentent le plus les impacts des décisions prises par les élus. D’autre part, il est rare que ces citoyens et citoyennes reçoivent l’attention des candidats lors des campagnes électorales. Une soirée comme celle-ci, c’est une occasion pour la population qui fréquente nos organismes de se faire entendre et de faire valoir leur importance en tant que citoyen», explique-t-elle.

Mme Thibault abonde dans le même sens.

«La rencontre a permis aux gens de découvrir le visage des personnes dont le nom apparaît sur la liste électorale et d’avoir une petite idée des similitudes et des différences entre les programmes des différents partis. En ce sens, on peut parler d’un apprentissage à la démocratie», résume-t-elle.

Performances variables

Plusieurs observateurs s’entendent pour dire que trois candidats – ceux de la Coaltion avenir Québec (CAQ), de Québec solidaire (QS) et du Parti libéral du Québec (PLQ)– se sont particulièrement démarqués par leur aisance à parler en public et leur capacité à bien répondre aux questions de leur auditoire.

On doit également considérer que les candidats Isabelle Charest (CAQ) et Alexandre Legault (QS) en sont à leur deuxième campagne électorale. Et si Guillaume Paquet en est à sa première campagne comme candidat, celui-ci milite au sein des partis souverainistes (PQ et BQ) depuis nombre d’années.

À l’inverse, les autres candidats font présentement leurs classes dans le monde de la politique. Ils parlent avec leur cœur, mais maîtrisent un peu moins le langage des politiciens. Il s’agit de Stéphanie Prévost, du Parti conservateur du Québec, Tommy Quirion-Bouchard, de Climat Québec, Pierre Fontaine, de Démocratie directe, et Sébastien Houle, candidat indépendant.

Les participants à la soirée électorale ont eu à se prononcer sur divers thèmes comme l’aide aux proches aidants et aux familles, la valeur de l’humain aux yeux des politiciens, la disponibilité des médecins de famille, la rareté des logements et les hausses de loyer, la place des jeunes dans la société, la loi sur la langue officielle et commune du Québec (loi 96) et l’accès aux services gouvernementaux en langue anglaise.

Simulation de vote

La soirée électorale organisée par le Centre femmes des Cantons, la Maison de la famille de Cowansville, la Maison des jeunes le Trait d’union et le Sac à mots, avec le soutien de Avante Women’s Centre et de la Corporation de développement communautaire de Brome-Missisquoi, s’est conclue avec une simulation de vote avec le programme Électeurs en herbe.

«Cette simulation permet notamment aux jeunes de voir comment ça se passe dans un bureau de scrutin, ça leur démontre qu’aller voter, ça n’a rien de compliqué et que leur vote a de l’importance», explique Mme Thibault.

Ce qu’ils ont dit

«La valeur humaine, c’est inestimable» – Tommy Quirion-Bouchard, Climat Québec

«L’être humain, c’est la base de mon engagement en politique» – Isabelle Charest, Coalition avenir Québec

«Notre parti est inclusif et ne fait pas de distinctions en matière de langue, de religion, de classe sociale» – Claude Vadeboncoeur, Parti libéral du Québec

«L’humain est une de mes passions. Qu’on arrête de juger les autres, qu’on soit dans l’écoute et le partage» – Stéphanie Prévost, Parti conservateur du Québec

«Chaque humain a droit à de la considération et à tous les services offerts par l’État» – Pierre Fontaine, Démocratie directe

«Je partage les préoccupations de tous les citoyens, sans jugement. Leurs préoccupations seront les miennes» – Guillaume Paquet, Parti québécois

«Ça prend pas juste de l’argent, il faut qu’on s’entraide. Il est trop facile de tourner la tête devant les gens qui souffrent» – Sébastien Houle, candidat indépendant

«Tout le monde a une valeur en soi. On est capable de très grandes choses quand on travaille ensemble» – Alexandre Legault, Québec solidaire

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments