Sutton, Ma Municipalité, à pied, à vélo

Par Julie Constantineau
Sutton, Ma Municipalité, à pied, à vélo

La Ville de Sutton désire améliorer la sécurité et favoriser les déplacements à pied ou à vélo dans sa municipalité. Un rapport en ce sens, réalisé en collaboration avec des organismes du milieu, a été déposé à la dernière séance du conseil municipal, le 5 novembre dernier.

 En 2012, Sutton a reçu une subvention du Pacte Rural pour lui permettre de démarrer un projet ambitieux, Ma Municipalité, à pied, à vélo. Le but poursuivi consistait à améliorer la sécurité piétonnière tout en encourageant le transport actif à Sutton ; c’est-à-dire les déplacements non motorisés tels que la marche, le cyclisme, les patins à roulettes, etc…

Des membres du CSSS La Pommeraie, de la Direction de la santé publique de la Montérégie, de Nature-Action Québec et de Jeunes en mouvement Brome-Missisquoi ont travaillé de concert pendant un an pour analyser les lacunes, les points forts et les objectifs à atteindre. Après avoir entendu tous les acteurs concernés et analysé les données disponibles, le comité a complété le chantier par des marches exploratoires.

Les recommandations issues de cette vaste consultation, destinées à améliorer les transports sécuritaires actifs, ont été révélées lors d’une conférence de presse, à Sutton, le 13 novembre dernier. Élus municipaux, citoyens, membres du comité de travail et une policière de la Sûreté du Québec s’étaient réunis pour l’occasion.

La recommandation prioritaire retenue par le comité concerne le développement de corridors scolaires sécuritaires. Des mesures d’apaisement de la circulation, la réfection de certains trottoirs et l’aménagement de traverses piétonnières sont aussi souhaités, en plus de l’amélioration des infrastructures cyclables et du mobilier urbain. Le rapport recommande également la constitution d’un comité de suivi.

«On est fier de notre rapport qui doit être vu comme un premier pas dans la bonne direction», a expliqué Nathalie Mireault, responsable du projet.

Pierre Pelland, le maire de Sutton, a interpellé un représentant du ministère du Transport du Québec (MTQ) sur la difficulté de faire reconnaître la spécificité de la ville pour la mise en place de mesures simples qui font consensus dans la collectivité. L’ajout de traverses piétonnières et de panneaux d’arrêt sont au nombre des dossiers bloqués au MTQ. «Ça fait longtemps qu’on discute avec le ministère pour certaines demandes, mais les dossiers avancent très lentement», a-t-il lancé.

«C’est la sempiternelle bataille entre la fluidité et la sécurité dont il est ici question, mais au ministère il y a des gens sensibles aux arguments dont vous faites état», a rétorqué André Delage, représentant du MTQ.

Le maire de Sutton a aussi rappelé aux personnes présentes que 85% du budget de sa municipalité était consacré aux dépenses courantes. «Il nous reste environ 15% de notre budget pour tous les autres projets, dont celui-ci. Toutefois, certaines recommandations du rapport ne sont pas coûteuses et devraient pouvoir être réalisées dans un avenir rapproché», a-t-il conclu.

 

          

 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments