Trois candidats présentent leur plan environnemental

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Trois candidats présentent leur plan environnemental
Les trois candidats présents au débat, Guillaume Paquet du Parti québécois, Alexandre Legault de Québec solidaire et Claude Vadeboncoeur du Parti libéral. (Photo : (Photo: Journal Le Guide - Xavier Demers))

ÉLECTIONS. Trois candidats à la prochaine élection provinciale se sont prêtés à l’exercice de Solidarité pour l’environnement Sutton et Mères au front et leurs alliés dans le cadre d’un débat environnemental jeudi dernier à l’auditorium de l’école secondaire Massey-Vanier.

Alexandre Legault de Québec solidaire, Guillaume Paquet du Parti québécois et Claude Vadeboncoeur du Parti libéral ont exposé leur vision sur différents sujets en lien avec l’environnement.

Les candidats se sont exprimés sur une douzaine de thèmes, soit la réduction des gaz à effet de serre, le transport, la gestion des déchets, les eaux usées, la protection des sources d’eau potable, la fiscalité municipale, les aires protégées, l’écofiscalité, l’agriculture ainsi que l’appareil gouvernemental.

 » J’ai trouvé ça très inspirant, a déclaré l’une des organisatrices, Marie-Andrée Foucreault-Therrien de Mères au front. Je trouvais que les trois candidats avaient une bonne vision de la réalité, de ce qui se passe actuellement sur la planète. J’aimais l’esprit d’ensemble des trois candidats, chose qu’on n’a pas vraiment vue à Granby [mercredi]. Ici, on a pu remarquer qu’ils étaient conscients des enjeux, ils n’essaient pas de convaincre qui que ce soit que l’environnement n’est pas au cœur des enjeux. « 

Malgré que le premier débat national sur les ondes de TVA était diffusé en même temps, ce sont tout de même environ 90 personnes qui se sont déplacées du côté de l’école secondaire de Cowansville pour assister à la rencontre avec les candidats de Brome-Missisquoi.

Les candidates de la CAQ, Isabelle Charest, et du Parti conservateur, Stéphanie Prévost, ont toutes deux décliné l’invitation.

 » Le Parti conservateur n’a pas donné de raison particulière. La CAQ disait qu’étant donné que d’autres candidats de l’Estrie se déplaçaient pour des débats sur l’environnement, le parti trouvait que [Mme Charest] n’avait pas besoin d’y participer. Pourtant, c’est sa circonscription. À Granby, les cinq candidats [des partis représentés à l’Assemblée nationale] étaient là, même chose à Orford. C’est très décevant. « 

 

CE QU’ILS ONT DIT

 » J’admire l’engagement des jeunes qui forcent les gouvernements à prendre des actions, qui forcent les candidats à réfléchir, à écouter, à émettre leur opinion et leurs engagements. Je voudrais que mon gouvernement me donne quelque chose de structurant, un espoir, un projet de société, un projet d’avenir. Je pense qu’avec notre projet ÉCO et l’hydrogène vert, on est sur la bonne voie. « 

–        Claude Vadeboncoeur, candidat du Parti libéral

 » Je suis vachement inquiet de ce qui s’en vient. C’est extrêmement préoccupant. Il y a des gens qui ne sont pas ici ce soir, François Legault se vante d’avoir le meilleur bilan environnement et que le Québec ne pollue pas tant que ça. Par habitant au Québec, on pollue autant que les pires pollueurs sur la planète et notre électricité est verte. On a beaucoup de travail à faire. « 

–        Alexandre Legault, Québec solidaire

 » La conscience écologique des jeunes de nos jours est bien supérieure à celle des anciennes générations. Ça me donne confiance dans le futur qu’on va finir par avoir des résultats. Actuellement, c’est inquiétant ce qu’on voit. Les changements, on commence à les subir. La diminution des gaz à effet de siècle est l’enjeu du siècle. Il faut que tout ce qu’on fait tourne autour de ça. C’est un effort collectif considérable. « 

–        Guillaume Paquet, Parti québécois

 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments