Un bal masqué pour prévenir le suicide

Par Josiane Noiseux
Un bal masqué pour prévenir le suicide
Lise Roy

En 2012, neuf personnes se sont suicidées dans la région d’après des données du Réseau local de service sur la prévention du suicide de Brome-Missisquoi. Dans le cadre de la 23e Semaine nationale de prévention du suicide, des organismes et partenaires du milieu organisent un bal masqué, le 8 février prochain, afin de sensibiliser la communauté sur les conséquences de ce geste de non-retour.

De nombreux intervenants sociaux de Brome-Missisquoi s’associent pour prévenir ce fléau sous le thème national «T’es important pour nous. Le suicide n’est pas une option».

«Le Réseau local regroupe plusieurs organismes de la région tels que les Centres de prévention du suicide, Entrée chez soi, L’Éveil, Le Phare ainsi que des représentants de la Sureté du Québec et du CSSS La Pommeraie. Notre but est d’améliorer les services à la clientèle, offrir de meilleurs services et obtenir une meilleure collaboration afin de pouvoir diminuer, éventuellement, le taux de suicide», explique Myriam Lussier, coordonnatrice des programmes de santé mentale et services psychosociaux au CLSC de Cowansville.

«Nous avons un plan d’action avec des objectifs spécifiques. Nous voulons assurer la prévention auprès de la communauté et assurer la formation des intervenants. Aussi, nous voulons non seulement assurer un suivi auprès des gens en détresse, mais aussi venir en aide ont gens endeuillés», ajoute cette dernière. 

Chaque jour, trois personnes se suicident au Québec. Annuellement, environ 24 tentatives de suicide sont déclarées dans Brome-Missiquoi. Ces sombres constats dérangent les intervenants sociaux. «Un passé d’abus ou de violence, l’abus de substances, un manque de ressources ainsi que des problèmes de santé mentale sont les principaux contribuant au suicide. Il y a aussi les «facteurs précipitant» tels qu’un échec, une peine d’amour (…). Plus il y a de facteurs, plus la personne aura tendance à passer à l’acte», indique Lise Roy, coordonnatrice d’Entrée chez soi (ECS). 

Selon cette dernière, 90% des suicidaires souffriraient de maladies mentales et 60% d’entre eux de dépression. Le suivi de services auprès de ces personnes est une problématique récurrente. Le regroupement souhaite assurer et améliorer les suivis.   

Le 8 février prochain, dès 19h dans les locaux de la Légion royale canadienne de Cowansville, la population est invitée à un bal costumé ayant comme thème «Pareils sous le masque». L’objectif de ce slogan vise à démontrer que sous le masque, tous ont les mêmes droits et besoins. L’équipe d’Entrée chez soi compte réaliser un bal masqué, rassembleur et porteur de messages. «Les problèmes de santé mentale touchent beaucoup de monde. Ils vivent des problèmes difficiles et ne savent pas où trouver de l’aide», souligne Cheslie Brock, membre du conseil d’administration de l’ECS. «Le bal sera très festif. Nous souhaitons passer le plus d’information possible lors de cet événement.»

Les billets sont en vente au coût de 25$. Pour informations et réservation: 450 293-1631.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments