Un citoyen milite pour que le poste de la Sûreté du Québec soit construit à Cowansville

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
Un citoyen milite pour que le poste de la Sûreté du Québec soit construit à Cowansville
L’homme d’affaires et ex-candidat à la mairie de Cowansville, Réjean Lehoux, revient avec sa proposition de construire le poste de la Sûreté du Québec de Brome-Missisquoi à Cowansville. (Photo : Journal Le Guide - Stéphanie Mac Farlane)

POLICE. Un souhait se cache derrière la volonté de l’ex-candidat à la mairie de Cowansville, Réjean Lehoux, de voir le futur poste de la Sûreté du Québec (SQ) de Brome-Missisquoi être construit à Cowansville. Il souhaite que la Ville cesse de permettre aux autres municipalités de se raccorder sur son réseau d’aqueduc.

L’homme d’affaires a piloté une rencontre d’information, le 2 mai, au Musée Bruck, à laquelle une quinzaine de personnes ont participé. «On n’a pas à donner nos services aux autres municipalités», tel est le message martelé à plusieurs reprises par Réjean Lehoux.

Il soutient qu’au fil des ans, la Ville de Cowansville a investi 100 M$ en infrastructures, dont 42 M$ en dollars d’aujourd’hui pour la construction de son usine de filtration. «On voudrait que la Ville ait une politique pour annexer [les autres municipalités qui profitent de nos services] ou de ne pas leur donner de services», poursuit Réjean Lehoux.

Or, Sylvie Beauregard mentionne que la Ville de Cowansville n’a investi aucun denier public dans ses infrastructures pour permettre le raccordement de la Ville de Dunham à son réseau. «Les investissements ont été faits pour développer notre parc industriel sud-ouest. On n’avait pas de terrain avec services. On a un terrain de vendu. Le but n’était pas de développer pour Dunham», répète-t-elle.

Rencontre

Réjean Lehoux souhaite maintenant rencontrer les nouveaux membres du conseil municipal de Cowansville en compagnie des hommes d’affaires Guy Saint-Louis et Alain Daigle. Ces derniers ont accepté de se joindre au comité formé par Réjean Lehoux.

«C’est nous qui avons les services et qui avons payé. On n’a pas à partager avec Dunham. Le poste de police doit se bâtir là où il y a des services», mentionne Guy Saint-Louis. Ce dernier est d’avis que le futur quartier général de la SQ de Brome-Missisquoi pourrait très bien être construit en bordure de la route 139, à Cowansville. Un endroit qu’il qualifie de plus stratégique que sur la route 202 là où il est planifié.

Même si des démarches sont entamées depuis de nombreuses années par la Société québécoise des infrastructures (SQI) pour construire le nouveau poste de la SQ de Brome-Missisquoi à Dunham, aux limites de Cowansville, Réjean Lehoux croit que son initiative n’est pas tardive. «C’est encore le temps, dit-il. Ce qui a été fait par résolution est défaisable par résolution.»

Une vision que ne partage pas Pierre Loiselle, directeur général à la Ville de Dunham. «J’ai parlé à la Société québécoise des infrastructures le 3 mai et ils n’ont pas de plan B», dit-il.

Même si une résolution, datant de 2012, soutient que les services municipaux de Cowansville seront utilisés par Dunham que pour le futur quartier général de la SQ, Réjean Lehoux n’y croit pas un mot. «Quand ce sera fait, tout le monde va venir se brancher sur le tuyau», croit-il.

Développement

La mairesse Sylvie Beauregard rappelle que la décision de construire le poste de la SQ de Brome-Missisquoi a été prise par le comité de la sécurité publique de la MRC, et non par la Ville de Cowansville.

«Comme municipalité, notre rôle, dans ce dossier, est de fournir le poste en eau. Notre rôle s’arrête là. Et on ne défraie aucun coût pour cela. Tous les coûts sont payés par la Ville de Dunham», précise-t-elle.

Une fois que le terrain où se construira le poste de police sera raccordé au réseau d’aqueduc de Cowansville, un protocole d’entente sera signé entre les deux municipalités. Cette entente inclura les frais que devra débourser Dunham à Cowansville pour son utilisation en eau, tant pour la livraison de l’eau potable que pour le traitement des eaux usées. Des compteurs d’eau seront d’ailleurs installés, précise Pierre Loiselle.

À la dernière séance du conseil municipal de Dunham, une résolution a été votée afin que Dunham verse un montant de 330 000 $ à Cowansville en guise de compensation pour des travaux à venir.

Dans le meilleur des scénarios, le terrain où sera construit le poste de la SQ serait alimenté en eau d’ici la fin de 2018. Au plus tard, ce serait au printemps 2019, croit Pierre Loiselle. À ce moment, la Ville de Dunham pourra vendre son terrain, acquis au coût de 750 000$, à la SQI.

 

Partager cet article