Un «combat des chefs» au Spa Balnéa

Un «combat des chefs» au Spa Balnéa
Stéphanie Émond

Détente, bikinis et gastronomie font plus que jamais bon ménage au Balnéa. Durant tout l’été, le spa bromontois, situé aux abords du lac Gale, présente la 3e édition de son concours «L’été des chefs».

Jusqu’au 8 septembre, dix chefs réputés présenteront à tour de rôle, à la clientèle du Balnéa, leur menu gourmand original le dimanche. Le plat sera par la suite au menu du spa durant toute la semaine, ainsi que dans les restaurants participants durant l’été.

«C’est un concours amical, qui a pour but de compléter à merveille notre ambiance propice à la détente. Ces chefs misent sur la fraîcheur et les saveurs. On célèbre ainsi les plaisirs de la table de manière sympathique. Et pour les vainqueurs, c’est un honneur fort agréable à recevoir», résume Stéphanie Émond, fondatrice et copropriétaire de Balnéa, qui excelle elle-même en art culinaire.

Cette dernière espère ainsi, avec ce concept, faire rayonner cette réserve thermale de Bromont-sur-le-lac avec originalité.

«C’est vraiment une destination globale que nous proposons, avec notamment le décor enchanteur et la qualité de nos installations. La présence de ces chefs de renom fait du Balnéa une destination gastronomique de choix», déclare Mme Émond.

S’Arto Chartier-Otis, de la brasserie montréalaise Les Enfants Terribles , était le chef à l’honneur lors de notre passage au Balnea. Il proposait un gâteau de riz aux fruits de la mer, herbes et fleurs de la Gaspésie sauvage, pomme verte, sésame et raifort. Avec en plus une savante mixture composée entre autres de gin et de jus de pomme verte, bien des convives semblaient comblés par ces délices gustatifs…

«C’est pour moi un plaisir d’être de retour après un an d’absence. Chaque chef a comme défi de s’inspirer de l’atmosphère du site et croyez-moi, ce n’est pas bien difficile!», mentionne le jeune chef en souriant.

Celui qui est surnommé «l’enfant terrible de la nouvelle gastronomie montréalaise» se montre ravi de constater que la fine cuisine rejoint un public de plus en plus large.

«Les Québécois sont plus ouverts qu’auparavant à vivre de nouvelles expériences culinaires. Pour ma part, j’aime proposer une cuisine festive et savoureuse, qui va à merveille avec Balnéa», confie-t-il.

Au terme de ce concours, qui se prolonge jusqu’au 8 septembre, un Grand prix sera décerné au chef qui aura séduit à la fois le public et le jury. Des prix du jury et du public sont également à l’enjeu.

Pour en savoir davantage : www.etedeschefs.com.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments