Un concours est lancé pour sensibiliser la population à l’accessibilité

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Un concours est lancé pour sensibiliser la population à l’accessibilité
La présidente de l’APHPBM, Frances Champigny, le membre du conseil d’administration, Éric Tremblay, et le président d’honneur de la campagne de sensibilisation, Réjean Trottier (Photo : Le Guide - Xavier Demers)

ACCESSIBILITÉ. L’Association des personnes handicapées physiques de Brome-Missisquoi (APHPBM) lance un concours pour sensibiliser la population à l’accessibilité universelle.

Ce sont plus de 31 000 cartes postales qui ont été envoyées dans la région pour participer au concours, qui souligne les 10 années de sensibilisation à l’accessibilité pour l’APHPBM.

«Je trouve ça important que tous les commerces et les endroits publics s’adaptent à la réalité des personnes handicapées, a affirmé le président d’honneur de la campagne, le propriétaire du Canadian Tire de Cowansville, Réjean Trottier. On parle de personnes handicapées, mais l’accessibilité peut aussi toucher les jeunes mamans avec leur poussette, des personnes âgées en perte d’autonomie. C’est une plus-value pour les commerces. J’invite tous les commerces à s’adapter, tout en comprenant que ce n’est pas tout le monde qui a les mêmes moyens, mais il y a toujours un petit quelque chose à faire.»

Un des membres du conseil d’administration de l’APHPBM, Éric Tremblay, qui a vu sa vie chamboulée à la suite d’un accident de travail il y a sept ans et demie qui l’a rendu paraplégique, a également livré un témoignage.

«Je me suis buté à un assez gros obstacle qui est l’accessibilité. Je me suis rendu compte qu’il fallait que j’organise ma vie en fonction des endroits accessibles. Quand on est debout, on se rend pas vraiment compte qu’un petit obstacle, un seuil de porte, une porte qui n’ouvre pas du bon côté, des escaliers, une marche, que ça peut être un problème parce qu’on ne le vit pas. Moi-même, je ne le réalisais pas. Ça n’a pas uniquement changé ma vie, mais aussi celle de ma famille. Je suis limité dans les activités que je peux faire avec mes enfants. Quand des sondages disent que 15% de la population est à mobilité réduite, indirectement, ça touche beaucoup plus de gens que ça.»

Encore du travail à faire

Si plus de 600 commerces et services sont accessibles aux personnes à mobilité réduite dans la MRC de Brome-Missisquoi, il reste encore du chemin à faire.

En tout, ce sont près de 1000 commerces et services privés dans la MRC, mais ce nombre n’inclut pas les établissements à caractère industriel avec volet commercial ou ceux agricoles ouverts au public.

«On est fiers du travail que l’on a été en mesure d’accomplir depuis 10 ans, a affirmé la présidente de l’APHPBM, Frances Champigny. Je crois que maintenant, nous sommes prêts à en demander un peu plus. Même les personnes qui ne sont pas handicapées vont préférer les commerces qui sont accessibles. On a une conscience sociale qui est forte.»

«On a une stratégie d’attraction de nouvelle population et je pense que notre avant-gardisme dans le domaine de l’accessibilité, c’est un élément qu’on devrait davantage faire valoir», a ajouté le directeur général adjoint de la MRC, Francis Dorion.

Concours

Les intéressés doivent remplir le formulaire, répondre à trois questions en lien avec l’accessibilité et retourner la carte à l’une des douze pharmacies accessibles de la région, au Canadian Tire de Cowansville ou au local de l’APHPBM avant le 20 novembre.

Un gagnant sera tiré parmi les répondants lors de la Journée internationale des personnes handicapées, le 3 décembre, et se verra remettre la somme de 500$.

Partager cet article