Un projet de relance chemine dans la communauté de Frelighsburg

Par Josiane Noiseux
Un projet de relance chemine dans la communauté de Frelighsburg
Un nouveau projet est en cours afin que la ferme expérimentale reprenne ses activités d'ici l'été 2012.

Rien n’est encore joué à la Ferme expérimentale d’Agriculture Canada, à Frelighsburg. Malgré l’annonce de sa fermeture prochaine, le site de recherches dédié notamment à la pomme pourrait poursuivre ses activités. Des démarches pour créer un organisme impliquant la municipalité et des citoyens seraient en cours afin de maintenir la mission du centre.

Selon le maire de Frelighsburg, Jacques Ducharme, la réorganisation des activités de la ferme du chemin Saint-Armand est la meilleure des solutions. 

«Nous ne voulons plus nous limiter à la recherche. Les méthodes pratiquées, jusqu’à tout récemment, étaient désuètes et ne convenaient pas aux nouvelles avancées scientifiques. La ferme a beaucoup de potentiel», explique l’élu.

Révélée par le JournalLeGuide.com en avril dernier, la cessation des activités du centre de recherches à la suite de compressions budgétaires au fédéral a fait réagir la communauté de Frelighsburg. Un comité de relance formé de représentants de divers milieu a repris le dossier pour le mousser auprès des instances décisionnelles. On souhaite d’ailleurs réorienter les activités du centre en le modernisant. Outre la recherche, le groupe de relance désire notamment y ajouter les volets «production» et «transformation».

«Nous aimerions, par exemple, expérimenter la culture de champignons ou de vignes omniprésentes dans la région ou encore élaborer nos recherches sur la production de produits dérivants de la pomme», indique le maire Ducharme.  

Les activités de la Ferme expérimentale de Frelisghburg se termineront d’ici quelques semaines conjointement avec la fin de la saison agricole. Une équipe de travailleurs se chargeront de l’entretien des lieux au cours des prochains mois.

Le conseil de ville et le comité de relance ont entamé des démarches concrètes en se basant sur l’expérience de fermes de recherches québécoises ayant vécu les mêmes difficultés. L’idée d’enregistrer ce nouveau projet sous forme d’OSBL est fortement considérée.

«Ce dossier n’apparaît pas dans la liste de mes fonctions en tant que maire. Mais la tradition au Québec et ailleurs au Canada veut que lorsqu’une instance jouant un rôle sociétale vit un important changement, c’est le devoir des mandataires de s’assurer de sa continuité, et ce, dans l’intérêt collectif. Cette ferme est importante dans notre communauté. Elle appartient à notre tissu social», mentionne le maire.

Le comité compte soumettre un projet concret à Agriculture et Agroalimentaire Canada d’ici quelques semaines et souhaite reprendre les activités au début de l’été prochain.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments