Quel avenir pour le site de l’ancienne Filtex?

Quel avenir pour le site de l’ancienne Filtex?

Début novembre, Sutton a finalisé l'acquisition de l'ancienne Filtex, un vaste bâtiment situé à deux pas du centre-ville.

Crédit photo : Journal Le Guide - Ghyslain Forcier

MUNICIPAL. Sujet de maintes spéculations, le bâtiment ayant jadis servi à l’usine Filtex a finalement été acheté par Sutton, dans une transaction scellée au début du mois de novembre. Reste maintenant à savoir ce que la Ville en fera.  

Sutton débourse 80 000 $ pour se porter acquéreur de l’édifice de 70 000 pi2, sis au 5, rue Pine. Cette entente signifie aussi la fin de la procédure d’expropriation brandie par la Ville depuis deux ans.

Des mesures ont été prises par l’administration précédente pour sécuriser les lieux. Puisqu’il est jugé dangereux, l’endroit a été barricadé. On cherche ainsi à empêcher toute intrusion à l’intérieur de l’édifice considéré comme vétuste.

Les prochaines étapes mèneront à faire des démarches pour le démolir, au moins la partie plus ancienne. On devra aussi déterminer si les sols sont contaminés.

Pour le Conseil à peine arrivé en poste, bien qu’il soit à ce moment-ci de l’année absorbé par la préparation des prévisions budgétaires, ce dossier se dessine comme l’un des plus mobilisateurs, à tout le moins en début de mandat. Le nouveau maire Michel Lafrance, récemment assermenté, veut d’abord prendre le temps de discuter des tenants et aboutissants. «Pour le moment, on s’éduque là-dessus, on fait des recherches auprès des programmes de subventions, autant du côté fédéral que provincial», laisse entendre Michel Lafrance.

«Une chose est sûre, ça fera un grand bien au centre-ville, poursuit ce dernier. L’immeuble est peu accueillant pour les visiteurs et bloque la vue de la montagne aux résidents qui habitent derrière.»

Près du noyau villageois

L’endroit ne manque pas de susciter un certain enthousiasme au sein de la communauté, de par son emplacement dans le cœur villageois. Il a notamment déjà été évoqué que des places de stationnement pourraient y être aménagées, question de désengorger la rue Principale en haute saison ou le week-end. L’idée d’y construire un parc a aussi fait surface.

Reconnaissant que tous les scénarios demeurent actuellement sur la table à dessin, le maire désigne tout de même comme possible dénouement la configuration d’une petite place urbaine. «Plusieurs villes américaines sont dotées d’un square. Cet endroit en fera-t-il un jour partie? Il est trop tôt pour le dire», précise le maire.

«Une chose est certaine, on souhaite consulter la population à ce sujet», termine-t-il.