Bilan électoral : Andréanne Larouche réitère ses engagements

Bilan électoral : Andréanne Larouche réitère ses engagements

La candidate du Parti québécois, Andréanne Larouche, a dressé un bilan de sa campagne électorale.

Crédit photo : Le Guide – Xavier Demers

ÉLECTIONS. À trois jours de l’élection provinciale, la candidate péquiste dans Brome-Missisquoi, Andréanne Larouche, a dressé le bilan de sa campagne, cet avant-midi, à La Caboose, à Waterloo. Elle a rappelé ses engagements, entre autres, en matière de santé, d’éducation, d’environnement et d’économie.

«Depuis le 11 mai, journée de mon investiture, j’ai rencontré des milliers de personnes sur le terrain, dans des activités ou des rencontres organisées. Mon bilan est, je dirais, très positif. On me parle beaucoup de nos promesses réalistes. C’est une façon pour nous de lutter contre le cynisme.»

Trente-sept jours après le lancement officiel de la campagne et plus de quatre mois après son investiture, Andréanne Larouche ne considère pas que la campagne a été longue, au contraire, elle en aurait pris plus.

«J’ai entendu récemment une candidate qui disait qu’elle était épuisée et qu’elle avait hâte que la campagne se finisse, mais moi non. Je suis super énergisée, encore hier, je suis allée voir des gens que je n’ai pas eu le temps de rencontrer durant la campagne. J’ai discuté avec le maire de Saint-Alphonse, on a visité la maison des Aidants. La réalité, c’est qu’avec la grandeur de Brome-Missisquoi, on a plusieurs villes, deux MRC. Je veux juste que ça continue après le 1er octobre.»

Mme Larouche a ciblé deux enjeux qu’elle souhaite prioriser, si elle est élue le 1er octobre.

«Durant l’été, ce dont je me suis fait parler le plus, c’est l’économie et la santé. Ce sont les enjeux dont on parle le plus. Rétablir un système de santé de proximité est une priorité. En économie, rapidement, il va falloir travailler pour régler la pénurie de main-d’œuvre en encourageant la relève agricole et attirer plus de familles dans la région.»

Andréanne Larouche a semblé envoyer une flèche au député sortant, Pierre Paradis, en soulignant qu’elle compte être plus présente pour les élus municipaux, advenant une victoire péquiste dans Brome-Missisquoi.

«Quand on parle de contrer le cynisme, on se fait parler de deux choses : des promesses qui ne sont pas réalistes, des milliards qu’on envoie à droite et à gauche, mais aussi le fait d’avoir un député qui n’est pas capable d’être présent. Il y a beaucoup d’élus municipaux qui déplorent le fait qu’ils n’ont pas eu beaucoup d’aide et d’accompagnement dans les dernières années. Je me présente clairement comme un modèle de député qui va les accompagner, mon bureau va toujours être ouvert.»

Elle s’est d’ailleurs décrite comme la «candidate qui connaît le plus les enjeux de la région».

«Je n’aurais pas de temps à perdre à me familiariser avec les enjeux de la circonscription, autant dans la MRC de Brome-Missisquoi que dans celle de la Haute-Yamaska», a conclu Mme Larouche.