Cercle des Cantons de Bromont : une consultation le 23 avril

Cercle des Cantons de Bromont : une consultation le 23 avril

Suzanne Perreault, du comité de surveillance formé d'actuels résidents du Cercle des Cantons, a pris la parole à la séance du conseil municipal de Bromont du mois de mars.

Crédit photo : Journal Le Guide-Roxanne Langlois

MUNICIPAL. La dernière proposition soumise par le Groupe Lobato, le promoteur souhaitant développer de nouvelles phases du projet domiciliaire du Cercle des Cantons de Bromont, sera discutée le 23 avril prochain à l’occasion d’une assemblée publique de consultation.

Les six copropriétaires actuels faisant partie du comité de surveillance du projet, qui ont fait connaître leurs inquiétudes à de nombreuses reprises au cours de la dernière année, pourront à ce moment faire valoir leur point. Ce sera également le cas de tous les Bromontois, qu’ils soient résidents ou non du projet résidentiel dont quatre phases ont déjà été réalisées à ce jour.

Le promoteur sera sur place pour présenter au public le développement résidentiel auquel il souhaite procéder. Des représentants du département de l’urbanisme de la Ville seront aussi présents pour fournir des détails techniques sur la réglementation en vigueur et répondre aux questions. Le maire, Louis Villeneuve, s’attend à une rencontre cordiale.

«Ce que j’ai vu, jusqu’à maintenant, ce sont des échanges très civilisés. Il y en a eu des plus musclés, mais toujours dans le respect. Je m’attends à ça. De toute façon, je n’accepterai pas autre chose. Les débordements, ce n’est pas dans notre ADN», fait-il valoir.

Une décision finale devrait être prise par les élus de Bromont relativement au projet suite à cette rencontre. L’élu s’était déjà engagé à en tenir une avant que le conseil ne se prononce.

Des améliorations?

M. Villeneuve estime que la mouture présentée cette fois-ci par le promoteur a été améliorée comparativement à celle refusée l’an dernier en raison du déboisement trop important qu’impliqueraient les travaux de construction prévus dans le secteur du chemin de Gaspé et des pentes de Bromont, montagne d’expériences.

Ce n’est toutefois pas le cas du comité de surveillance, qui a jugé cette nouvelle version inacceptable lors de la séance du conseil municipal du 12 mars. Dans une lettre de quatre pages adressée aux élus, ses membres déploraient plusieurs éléments, notamment une surface asphaltée trop grande, un déboisement plus grand qu’au départ et une architecture moins adaptée aux pentes naturelles. Ils avaient d’ailleurs fait valoir dans cette missive être toujours inquiets quant à «ce qui va être détruit pour les phrases cinq à neuf dans cet environnement vert et montagneux».

La consultation débutera sur le coup de 19h à l’hôtel de ville de Bromont.