Cowansville aura son incubateur industriel

Cowansville aura son incubateur industriel

Un incubateur industriel verra le jour à Cowansville. Ce sont des locaux du 800

MUNICIPAL. Cowansville en est à finaliser l’implantation d’un incubateur industriel. Ainsi naît la Corporation d’initiative industrielle de Cowansville (CIIC). 

Les efforts concertés de la Ville et du CLD de Brome-Missisquoi auront permis de mettre en place ce projet.

«Nous [en] sommes très fiers, mentionne, par voie de communiqué, le maire Arthur Fauteux. L’incubateur était notre priorité suite à notre démarche de planification stratégique commerciale et industrielle.

«Cela ressortait comme un point important et cadre en tout point avec les orientations de la municipalité de valoriser et de favoriser l’entrepreneuriat et de stimuler le secteur industriel, poursuit-il. Nous faisons le pari également que ces entreprises qui se développeront dans l’incubateur s’établiront par la suite à Cowansville et que cela va générer de la demande pour les locaux existants dans la ville.»

Les premières entreprises, elles sont trois à avoir signalé leur intérêt jusqu’à présent, monteront à bord dès janvier, dans un espace total de 16 000 pi2 situé au 800, rue du Sud, à proximité du chemin de fer. Les deux partenaires dans ce projet ont l’option de doubler cette superficie dans deux ans. «La situation géographique au centre-ville était également un atout majeur pour nous», fait savoir Olivier Ricard, directeur de l’aménagement urbain et de l’environnement à la Ville de Cowansville.

Une salle de conférence et des quais de chargement seront notamment à la disposition des entreprises incubées, de même que des baux flexibles en fonction de la croissance et un éventail de services du CLD.

50 000 $ 

Lors de la dernière séance mensuelle, les élus ont donné leur accord sur l’octroi d’une somme de 50 000 $ à la nouvelle CIIC. Ce montant servira comme fonds de roulement et facilitera la mise à niveau des installations.

Le sujet a toutefois suscité quelques échanges, la conseillère sortante du quartier Ruiter et aspirante mairesse, Corinne Labbé, s’emparant du micro et demandant qu’il soit reporté à une séance ultérieure.

Parmi les points soulevés, la conseillère Labbé a invoqué que «la mise en place d’une telle structure [allait engendrer] des coûts importants récurrents et à long terme» pour la Ville. Mme Labbé a également fait valoir que le modèle proposé ne permet pas «d’ajouter de valeur aux entreprises en place», et que le profil des entreprises à incuber «n’a pas été clairement établi». La candidate à la mairie estimait enfin qu’à un mois du scrutin, «[il n’était] pas prudent ni souhaitable de précipiter des investissements pour une question aussi fondamentale et importante que l’économie cowansvilloise.»

Le maire Arthur Fauteux n’a pas souhaité s’engager dans une guerre de mots, mais s’est défendu d’être pressé dans ce dossier. «Nous avons conclu assez rapidement, à travers quatre groupes de discussion, que nous allions aller de l’avant avec un incubateur.»

Ne parvenant pas à obtenir l’appui des autres élus lors du tour de table, la proposition a été rejetée. Mme Labbé a par la suite voté contre la résolution.

Les entreprises intéressées peuvent contacter Benoit Lévesque, conseiller industriel au CLD Brome-Missisquoi, au 450 266-4928.