Inauguration d’un banc avec des mosaïques faites par des élèves

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Inauguration d’un banc avec des mosaïques faites par des élèves
Des élèves de 2e secondaire en art plastiques accompagnés de la mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard, et les deux artistes responsables du projet. (Photo : (Photo : Journal Le Guide - Xavier Demers))

MÉDIATION. Un banc avec des mosaïques faites par des élèves de 2e secondaire de l’option Da Vinci de l’école secondaire Massey-Vanier a été inauguré la semaine dernière tout près du tunnel reliant l’école à l’autre côté de la route 139. Ce projet a été réalisé en collaboration avec deux artistes de la région, Christiane Picard et Gilles Dubé.

Après plusieurs rebondissements entraînés par la pandémie, le projet actuel a été présenté, via Aude McDermott de la Ville de Cowansville, à une enseignante d’art plastique de l’école secondaire. Les artistes ont alors rencontré les élèves.

« Ça a été super sympathique, a relaté Mme Picard. Les jeunes sont ouverts, on a eu du plaisir, on a rigolé. Ça s’est fait dans le partage et dans l’amitié. »

Les 28 élèves ont été invités à soumettre un concept pour le banc.

« Tout le monde a fait un schéma, des esquisses pour le concept et on a procédé par vote silencieux, a rapporté l’enseignante en art plastique à Massey-Vanier, Isabelle Grenier. C’est celle qui a eu le plus de votes qui l’a emporté pour la conception avec l’originalité du panneau solaire pour recharger les téléphones. C’est très actuel et dans leur univers. »

Chaque élève a été mis à la contribution en créant des mosaïques apposées au banc.

« Les élèves étaient contents de concevoir et chacun d’avoir une oeuvre à faire en mosaïque, a ajouté Mme Grenier. Christiane est très près des jeunes, elle allait les voir et discuter avec eux. Elle veut beaucoup que les jeunes rayonnent dans la communauté. »

Les passants peuvent également y installer leur vélo pour prendre quelques minutes de repos.

« Le banc ne servira pas uniquement aux élèves, a affirmé Mme Picard. Les gens vont se promener à pied, c’est illuminé ici le soir. »

Le projet avait au départ été soumis à la Ville de Cowansville avant la pandémie.

« On était censés de le faire avec le Campus Brome-Missisquoi, l’école de soudure, a indiqué Mme Picard. À cause de la pandémie, tout a arrêté. On s’est réessayés une deuxième fois l’an passé et ça a encore arrêté. »

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments