La 20e exposition collective de Dunham est lancée

La 20e exposition collective de Dunham est lancée

Des élus et des artistes ont pris part au lancement de la 20e exposition collective des artistes de Dunham, à la bibliothèque municipale.

Crédit photo : Le Guide - Xavier Demers

ARTS.  Vingt-trois artistes de Dunham exposent leurs œuvres durant la 20e exposition collective des artistes de Dunham, qui se tient jusqu’au 8 novembre, dans la salle du Centre d’art de l’Édifice Pierre-Bernier.

«C’est une exposition vraiment diversifiée, a déclaré la coordonnatrice du Centre d’art de Dunham et agente de développement culturel, Ève Sano-Gélinas. On y retrouve de la peinture à l’huile, de l’acrylique, de l’aquarelle, de la bande dessinée, du dessin, de la photo, du vitrail, de la sculpture, du travail du cuir, du raku, du portrait, des scènes figuratives, de l’abstrait. Tout le monde pourra y trouver son compte.»

Cette année, l’exposition collective en est à sa 20e édition. L’événement a débuté en 1994.

«Je me suis fait dire par une artiste que les artistes, c’est un peu comme des étudiants, ils attendent tout le temps jusqu’à la fin de la session pour remettre leur dossier, a indiqué Mme Sano-Gélinas. Une semaine avant la fin de dépôt de dossiers, j’avais cinq candidatures. Je me suis dit que ça ne pogne pas cette année. L’an passé, on en avait 16. Cette année, j’aurais aimé ça en avoir 20, pour 20 ans. Et là, aujourd’hui, ils sont 23!»

«C’est toujours un honneur pour moi de voir toujours des nouveaux visages, a ajouté le maire de Dunham, Pierre Janecek. On a toujours du monde qui vient voir notre Centre d’art, qui aujourd’hui fête son 25e anniversaire.»

L’exposition a tenu son vernissage le 13 octobre dernier.

Thème

Les responsables du Centre d’art de Dunham ont décidé de mettre en lumière le thème de l’identité, avec le titre de l’exposition «Ce que nous sommes».

«Le thème ‘’Ce que nous sommes’’, c’est un petit clin d’œil à notre identité dunhamienne et aussi de revenir à nous, avec notre identité plus globale, humaine, en tant que peuple, a affirmé Ève Sano-Gélinas. Je pense que, vraiment, ça a inspiré beaucoup de gens.»

Une œuvre collective a également été faite sous ce thème lors des Journées de la culture et a été dévoilée durant le vernissage.