Le théâtre en été revient à Cowansville

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Le théâtre en été revient à Cowansville
L'auteur et acteur Guy Richer (Photo : (Photo: Journal Le Guide - Xavier Demers))

THÉÂTRE. Cet été, les amateurs de théâtre pourront assister à la toute nouvelle comédie, À la folie, écrite par le résident de Lac-Brome, Guy Richer. Cette pièce, qui allie humour, émotion et chanson, traite de la maladie d’Alzheimer et du rôle de proche aidant. Guy Richer sera accompagné sur scène de Francine Ruel et Geneviève Brouillette, qui ont toutes deux un pied-à-terre dans la région, et de Marilou Morin. La pièce sera présentée à Espace Diffusion à Cowansville.

À la folie suit l’histoire de Charles, un homme fêtard, qui apprend que sa mère est atteinte d’Alzheimer et qu’il devra s’occuper d’elle.

« Ma mère, dans la pièce, a été propriétaire d’un cabaret pendant des années, explique l’auteur et acteur principal, Guy Richer. Quand je lui fais les chanteurs qu’elle a engagés, elle s’allume. C’est comme ça que les chansons sont totalement intégrées dans la pièce. »

Si la pièce est une comédie, les moments touchants ne manqueront pas, affirment l’auteur et les acteurs.

« Ce qui caractérise la pièce, c’est qu’on est parfois dans le drame et ça bascule dans l’humour, indique M. Richer. On est dans le loufoque et on bascule dans l’émotion. La pièce se promène comme ça tout le long. »

« Le texte est incroyable, vraiment, commente de son côté Marilou Morin qui interprétera la fille du personnage principal. Au niveau humour, c’est une ligne, un punch ! À la lecture, souvent, ce n’est pas si drôle que ça, mais là, en le lisant, je riais à voix haute toute seule ! Par la suite, j’ai découvert le penchant plus dramatique qui m’a bouleversée. »

C’est Francine Ruel qui a le rôle de la mère. Au départ, le personnage était masculin. Mme Ruel avait accompagné Guy Richer lorsqu’il écrivait la pièce avant de se voir offrir le rôle.

« Il appelle et il me dit qu’il venait de me voir à La vraie nature et qu’il était touché, ébranlé, relate Mme Ruel. Je lui ai dit que je pouvais lui donner le lien internet s’il voulait le revoir ! Il m’a répondu qu’il avait eu un flash et qu’il voulait ma réponse vite. Il me dit qu’il a réalisé que ce serait plus fort s’il s’agissait de la mère. »

De son côté, Geneviève Brouillette a deux rôles, dont celui de Manon, une préposée aux bénéficiaires.

« Il y a plein de choses qui sont parfaites dans ce projet-là : j’ai une maison de campagne à Mansonville, le texte m’a vraiment allumée aussi, déclare-t-elle. J’imaginais la soirée que les gens vont passer et je me disais que ce show-là va être un beau petit ovni. Ce n’est pas un show de théâtre d’été classique, c’est très moderne, très actuel. »

Guy Richer travaille sur cette pièce depuis de nombreuses années. Le déclic s’est toutefois fait pendant la pandémie.

« Au début, j’écrivais une pièce qui parlait d’un ancien cabaret désaffecté que je voulais faire revivre avec de vieux chanteurs, rapporte-t-il. Ça tournait un peu autour de ça. Je trouvais qu’il manquait quelque chose qui touche le grand public. Le flash de l’Alzheimer est arrivé récemment, pendant la pandémie, en fait. »

ESPACE DIFFUSION

C’est le retour du théâtre en été à Cowansville, après une tradition bien implantée au Théâtre des Tournesols, devenu Espace Diffusion dans la dernière année.

« Auparavant, avec le Théâtre des Tournesols, le théâtre d’été était bien établi dans la région, le public était au rendez-vous, relate la copropriétaire d’Espace Diffusion, Josiane Noiseux. On avait déjà une belle programmation musicale, des spectacles d’humour, mais c’était un incontournable pour nous d’accueillir une pièce de théâtre. »

« Il y a moyen de faire vivre la culture dans la région ici, affirme Guy Richer. On a besoin d’équipements de qualité comme ceux d’Espace Diffusion. »

Une quinzaine de représentations de la pièce, à raison de trois par semaine, seront présentées du 14 juillet au 19 août. Les billets sont en vente sur le site d’Espace Diffusion. Les spectateurs peuvent également acheter une boîte-repas qu’ils pourront consommer sur place.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments