Du transport pour favoriser la formation professionnelle et les activités parascolaires

Du transport pour favoriser la formation professionnelle et les activités parascolaires

La candidate de la CAQ, Isabelle Charest, estime que l’absence de transport collectif freine l’adhésion des élèves du secondaire aux activités parascolaires.

Crédit photo : Le Guide - Claude Hébert

POLITIQUE. La candidate Isabelle Charest s’engage à soutenir la mise en place d’un circuit de transport scolaire pour répondre à la fois aux besoins de la clientèle du secondaire et de la formation professionnelle dans la région de Brome-Missisquoi.

Dans un communiqué de presse émis vendredi dernier, la porte-couleurs de la Coalition avenir Québec (CAQ) affirme que l’absence de transport collectif est un obstacle majeur au recrutement des élèves en formation professionnelle, tout spécialement dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre spécialisée sur un territoire aussi vaste que celui de Brome-Missisquoi. Selon elle, la mesure annoncée pourrait directement contribuer à accroître la clientèle certifiée.

Activités parascolaires

Isabelle Charest est également d’avis que le manque de transport collectif constitue un frein à la participation des élèves du secondaire aux activités parascolaires, qui, dit-elle, contribuent à la satisfaction des jeunes, au développement du sentiment d’appartenance, à l’acquisition de saines habitudes de vie, bref à la réussite scolaire.

Il faut rappeler que la CAQ a annoncé plus tôt dans la campagne l’ajout d’une heure d’activités parascolaires quotidiennes en sport, culture et aide aux devoirs, ainsi que des mesures axées sur la valorisation de la formation professionnelle.

Mme  Charest propose d’offrir un soutien financier aux commissions scolaires Eastern Townships et du Val-des-Cerfs afin de permettre la mise en place d’un réseau de transport pouvant favoriser la participation à des programmes de formation professionnelle et l’intégration des élèves aux activités parascolaires.