Dunham : pas de signe d’actes criminels à l’autopsie

Dunham : pas de signe d’actes criminels à l’autopsie

La scène est protégée par la Sûreté du Québec et un large périmètre de sécurité a été érigé.

Crédit photo : Journal Le Guide - Stéphanie Mac Farlane

ENQUÊTE. L’autopsie réalisée sur la dépouille mortelle de l’homme découvert, jeudi, dans une voiture incendiée à Dunham n’a pas permis d’établir l’implication d’une tierce personne.

«Avec les résultats, rien n’indique la commission d’un acte criminel», indique la sergente Ingrid Asselin, porte-parole de la Sûreté du Québec de l’Estrie. L’enquête se poursuit toutefois afin de déterminer les causes du décès et les circonstances entourant l’incendie du véhicule.

Quant à l’identité de l’homme, d’autres analyses et vérifications doivent être faites pour l’identifier formellement.

Rappelons que les pompiers ont été appelés peu avant 11h, jeudi, pour un feu de véhicule sur le chemin Noiseux, à Dunham. Une fois l’incendie contrôlé, les sapeurs ont découvert un cadavre dans les décombres de la voiture.

Un important périmètre de sécurité a été érigé afin de permettre aux enquêteurs d’éclaircir le dossier. La découverte a eu lieu sur le chemin Noiseux, entre les chemins Janecek et Saint-Joseph.