Faubourg Lac-Brome: pas de registre

Faubourg Lac-Brome: pas de registre

Le sujet sera à l'ordre du jour de la séance du conseil municipal de Lac-Brome, prévue ce soir. 

Crédit photo : (Photo: Journal Le Guide-Archives)

DÉVELOPPEMENT. Le développement domiciliaire Faubourg Lac-Brome ne fera finalement pas l’objet d’une ouverture de registre, a priori prévue mercredi (demain). La Ville a en effet confirmé, un peu plus tôt aujourd’hui, que le nombre d’avis de renonciation recueillis par le promoteur était suffisant.

En vertu de la réglementation municipale en vigueur, ce dernier était autorisé à procéder à du porte-à-porte et à déposer à la Ville une liste de noms de personnes souhaitant renoncer à leur droit, et ce, 24 heures avant l’ouverture du registre. L’administration municipale confirme que suffisamment de signatures ont été récoltées et confirmées dans le cadre de cet exercice, ce qui tue en quelque sorte dans l’œuf l’ouverture du registre.

Cette liste devait minimalement contenir 50 % plus un des résidents concernés dans les cinq zones touchées, soit 75 personnes. La Ville n’a pas précisé le nombre exact de noms récoltés par le promoteur.

Rappelons que le registre devait porter sur un deuxième projet de résolution, adopté par le conseil municipal le 19 février dernier et autorisant le développement des lots résidentiels sur l’ancien Golf Lac Brome. Les citoyens avaient notamment fait savoir leurs inquiétudes relativement au projet le 9 décembre dernier, à l’occasion d’une consultation publique. La hausse de la circulation automobile et de la pollution lumineuse et ainsi que la capacité du projet à s’approvisionner en eau faisaient notamment partie de leurs préoccupations.

Le directeur général, Gilbert Arel, avait admis la semaine dernière, en entrevue avec le Journal Le Guide, que la Ville entretenait une certaine inquiétude quant à la possibilité de voir le projet se buter à l’étape du registre. Ce dernier avait également fait valoir qu’un tel développement résidentiel apporterait de la vigueur économique sur le territoire.

Au total, 26 signatures auraient pu forcer l’administration municipale à faire marche arrière ou à déclencher un référendum sur la question. Les frais de ce processus démocratique auraient toutefois été à la charge du promoteur, qui aurait alors pu choisir de simplement retirer ses billes.
Faubourg Lac-Brome prévoit 48 lots résidentiels d’une dimension minimale de 5000 m2, sur un projet de 64 hectares. Chacune des maisons possédera son puits et sa fosse septique. Environ 1,6 km de route seront aménagés.

Le sujet est à l’agenda de la séance régulière du conseil municipal de Lac-Brome de ce soir, qui se tient dès 19h à l’hôtel de ville de l’endroit. À ce moment, les élus adopteront la résolution pour le Projet Particulier de Construction, de Modification ou d’Occupation d’un Immeuble (PPCMOI) du Faubourg Lac-Brome.