Armoires Fabritec coupable d’évasion fiscale

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Armoires Fabritec coupable d’évasion fiscale
(Photo : Depositphotos)

JUSTICE. L’entreprise Armoires Fabritec, basée à Bromont, a plaidé coupable à des accusations d’évasion fiscale au Palais de justice de Granby. L’entreprise devrait payer une amende de 100 000 $ en lien avec cette infraction.

Une enquête de l’Agence du revenu du Canada a permis de découvrir que deux anciens administrateurs de l’entreprise auraient demandé plus de 390 000 $ en dépenses personnelles. Jonathan et Nadia Bourgeois, les enfants du président d’Armoires Fabritec à l’époque, auraient demandé ces sommes pour la construction et la rénovation de leurs résidences personnelles dans les livres comptables de l’entreprise.

«L’évasion fiscale est un crime, a affirmé l’ARC par voie de communiqué. La falsification des livres et des demandes, l’omission volontaire de déclarer des revenus ou l’exagération des dépenses peuvent mener à des accusations au criminel, à une poursuite, à une peine d’emprisonnement et à un casier judiciaire. Du 1er avril 2019 au 31 mars 2020, il y a eu 32 condamnations, pour lesquelles 13 contribuables ont reçu des peines d’emprisonnement totalisant 18 ans et demi. Ces personnes ont été condamnées pour avoir volontairement éludé le paiement de 7 427 090 $ en impôts.»

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments